Type
Article
Titre
Politiques d’enseignement et coalitions industrialo-universitaires : L’exemple de deux « grandes écoles » de chimie, 1882-1976
Dans
Revue française de sociologie
Auteur(s)
BAUER Michel - Institut de Physique Théorique (ex SPhT) (Auteur)
COHEN Elie - (Auteur)
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Volume
22
Numéro
2
Pages
183 - 203 p.
ISSN
00352969
DOI
10.2307/3321000
Mots clés
Politique d'enseignement, Coalition industrialo-universitaire
Résumé
FR | EN
L'analyse vise à caractériser une politique d'enseignement supérieur comme une production socio-symbolique et à tenter de rendre compte de certaines de ses spécificités. Il n'est en effet pas possible de considérer les savoirs dispensés par un établissement d'enseignement supérieur comme une combinaison, rationnelle eu égard à des exigences professionnelles données, de disciplines scientifiques définies a priori. On montre au contraire qu'élaborer un curriculum c'est participer tout à la fois au procès de production-délimitation de différentes disciplines scientifiques et à la définition de l'usage social des savoirs et savoir-faire qui les constituent. Une politique d'enseignement supérieur réalise donc un arbitrage entre différents groupes sociaux qui diffèrent tant par leur projet scientifique que par leurs visées de transformation de la société. Parce que ces clivages traversent notamment la communauté scientifique et le monde industriel, c'est en analysant l'action de différentes coalitions industrialo-universitaires que l'on s'efforce de rendre compte de l'originalité de certaines politiques d'enseignement. Pour illustrer et valider cette démarche on s'appuie sur l'étude historique des politiques d'enseignement de deux écoles françaises d'ingénieurs chimistes.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT