Full Text
  • No (957)
  • Yes (120)
Document Type
  • Part or chapter of a book (335)
  • Article (202)
  • Book (183)
  • Newspaper article (104)
  • Show more
Research Center
  • Centre d'histoire de Sciences Po (1067)
  • Centre d'études européennes et de politique comparée (17)
  • Sciences Po (11)
  • Centre de recherches internationales (10)
  • Show more
Discipline
  • History (922)
  • Political science (215)
  • Art and art history (72)
  • Sociology (41)
  • Show more
Language
  • French (877)
  • English (135)
  • Italian (46)
  • German (21)
  • Show more
Project
  • SILICOSIS (5)
Sous la direction de VAISSE Maurice Publication date 2013-01
5
views

0
downloads
Les premiers pas du nouveau président de la République, Georges Pompidou, sont marqués par l’ouverture dans le domaine de la politique européenne avec au premier chef le déblocage de la question de l’adhésion du Royaume-Uni à la CEE. La proposition du président Pompidou de réunir une conférence au sommet à La Haye (1er et 2 décembre 1969) va dans le sens d’un élargissement et d’un approfondissement des Communautés européennes. Elle se solde par un succès et constitue un bilan favorable pour la France qui sort de l’isolement dans lequel elle se trouvait depuis le veto français de 1967. Au chapitre de l’ouverture, on doit noter aussi la reprise des contacts avec les pays d’Afrique du Nord, marquée par les voyages du nouveau ministre des Affaires étrangères, Maurice Schumann, et par les ventes d’armes à la Libye. Du point de vue des relations franco-américaines, on est exactement à mi-chemin entre continuité et changement. En effet, ces relations étaient en voie d’amélioration sensible dans les derniers mois de l’ère gaullienne – avec l’élection de Georges Pompidou, cette amélioration se confirme, au point qu’il est tout de suite question d’une visite du président de la République aux États-Unis. En dehors de ces secteurs, la continuité prévaut et on s’en réjouit à Moscou comme dans les pays arabes. Corollairement, les relations avec Israël ne s’améliorent guère : elles subissent même une de ces fortes tensions qui vont les caractériser au cours de la présidence de Georges Pompidou (vedettes de Cherbourg et vente de Mirage à la Libye). Continuité aussi dans les relations avec les pays d’Afrique noire, dont la situation est celle des pays pauvres qui attendent tout de l’aide française, et qui sont souvent secoués par des coups d’État ou des troubles intérieurs, en particulier universitaires. Sur le plan général, la diplomatie française relève qu’aux Nations unies, les petites nations ont mis à profit leur supériorité numérique pour faire échec aux superpuissances, que les groupes autrefois cohérents ont tendance à l’émiettement et font place à des regroupements « d’insatisfaits et d’ambitieux ». (Résumé éditeur)

in Churchill - de Gaulle Publication date 2015-04
3
views

0
downloads
[Présentation de l'éditeur] L'année 2015 est marquée par une double commémoration : celle du 70e anniversaire de la Libération et de la victoire sur le nazisme et celle du 50e anniversaire de la mort de sir Winston Churchill. Unir Churchill et de Gaulle, ces deux hommes d'État aux destins exceptionnels, au sein d'une exposition croisée, permet non seulement de rendre hommage à ces grands vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale, mais aussi de découvrir toutes les facettes, tant publiques que privées, de personnages hors normes, à la fois militaires, hommes publics, écrivains, orateurs et même, dans le cas de sir Winston Churchill, journaliste et peintre. Ce catalogue publie les textes inédits de 35 auteurs français et anglo-saxons, historiens ou conservateurs des institutions churchilliennes et gaulliennes, qui accompagnent et mettent en contexte près de 240 objets, documents d'archives, uniformes et peintures réunis exceptionnellement dans l'exposition Churchill - de Gaulle.

in Churchill-De Gaulle Publication date 2015-04
7
views

0
downloads
[Présentation de l'éditeur] L'année 2015 est marquée par une double commémoration : celle du 70e anniversaire de la Libération et de la victoire sur le nazisme et celle du 50e anniversaire de la mort de sir Winston Churchill. Unir Churchill et de Gaulle, ces deux hommes d'État aux destins exceptionnels, au sein d'une exposition croisée, permet non seulement de rendre hommage à ces grands vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale, mais aussi de découvrir toutes les facettes, tant publiques que privées, de personnages hors normes, à la fois militaires, hommes publics, écrivains, orateurs et même, dans le cas de sir Winston Churchill, journaliste et peintre. Ce catalogue publie les textes inédits de 35 auteurs français et anglo-saxons, historiens ou conservateurs des institutions churchilliennes et gaulliennes, qui accompagnent et mettent en contexte près de 240 objets, documents d'archives, uniformes et peintures réunis exceptionnellement dans l'exposition Churchill - de Gaulle.

La commémoration en 2012 du 50e anniversaire des accords d’Évian et de l’indépendance de l’Algérie est aussi l’occasion de s’interroger sur "le mystère de Gaulle" : il est au centre de ce livre, sans oublier son rôle dans la période de la Seconde Guerre mondiale, marquée en Algérie par les tragiques événements du 8 mai 1945, et sa politique bienveillante à l’égard du pays devenu indépendant. Cet ensemble de textes, fondés sur les archives les plus récentes, a été présenté à l’occasion d’un colloque organisé sous la responsabilité scientifique de Georgette Elgey, Chantal Morelle, Jacques Frémeaux, Jean-Pierre Rioux, Benjamin Stora et Maurice Vaïsse. (Résumé éditeur)

Alors que se multiplient les classements mondiaux et les discours sur l’excellence universitaire, voici une histoire critique de la plus internationale des World-Class Universities. Avec respectivement 68 % et 45 % d’étudiants et d’enseignants étrangers en 2010, la London School of Economics est un observatoire privilégié des stratégies d’internationalisation universitaire et de leurs effets sur la fabrique des sciences sociales et sur la formation des élites mondialisées. L’analyse concrète et en longue durée de l’internationalisation d’une université permet d’en préciser les phases et les rythmes, les modalités et les limites. L’analyse de la mise en circulation de paradigmes scientifiques et des devenirs professionnels des anciens étudiants de la LSE permet d’apprécier le soft power d’une « université d’excellence ».

0
views

0
downloads
Gérant de la puissante entreprise sidérurgique lorraine fondée par ses ancêtres, président du Comité des forges, régent de la Banque de France, propriétaire du Journal des débats, député puis sénateur de Meurthe-et-Moselle, François de Wendel (1874-1949) s’est trouvé pendant trente ans au carrefour des milieux d’affaires et des cercles gouvernementaux. Il a été aussi, dans les grandes polémiques de l’entre-deux guerres, le symbole vivant et mythique des « deux cents familles ». À partir de la somme de ses papiers, en particulier des 10 000 pages de ses carnets inédits, confrontés à l’ensemble des autres sources accessibles, publiques et privées, Jean-Noël Jeanneney dissipe bien des légendes et rétablit la vérité d’une influence politique : affrontements et compromis franco-allemands, finances électorales, « mur d’argent » funeste au Cartel des gauches, querelles autour du « franc Poincaré », rachat du Temps par le monde patronal, montée des ligues, réactions des industriels au Front populaire et au régime de Vichy… Voici une contribution essentielle à la connaissance des rapports compliqués de l’argent et du pouvoir dans la France contemporaine. (Résumé éditeur)

in Nationalism and the Reshaping of Urban Communities in Europe, 1848-1914 Publication date 2011
0
views

0
downloads

Sous la direction de CHANET Jean-François, BONIFACE Xavier, LALOUETTE Jacqueline Publication date 2011
2
views

0
downloads
Les Français ont tendance à penser que les problèmes liés à la place de la religion à l'école relèvent de cette exception que serait la laïcité dite " à la française ". Mais, comme le montrent les études ici rassemblées, le cas français est moins original qu'on ne le suppose dans l'Hexagone. L'exemple des Etats-Unis, du Canada et de plusieurs Etats européens prouve que ces pays ont connu, et connaissent encore, de vifs débats relatifs à la place de la religion, ou des religions, au sein de l'institution scolaire. Toutes les contributions font ainsi état de difficultés apparues dans des contextes et pour des motifs différents. Dans certains cas, ce qui est en jeu, c'est la nature des rapports entre l'Etat et une Eglise dominante, et le rôle que celle-ci joue dans l'éducation de la jeunesse. Si parfois l'accord règne entre ces deux grands partenaires, souvent des tensions idéologiques naissent et s'amplifient sous les effets de la modernité politique, culturelle et scientifique. Dans d'autres cas, les situations de pluralisme religieux voient naître des rivalités et des doléances relatives à des atteintes à la liberté de conscience, parfois accentuées par des questions de domination politique ou de concurrence linguistique, auxquelles des aménagements entre cultes peuvent mettre fin (4ème de couv.).

Ces contributions, issues d'un colloque tenu en novembre 2009, abordent les rapports entre occupants et occupés, dans les guerres successives qui ont eu lieu au XIXe siècle en Europe. Elles évoquent les enjeux politiques et administratifs liés aux situations d'occupation, les comportements des armées occupantes et analysent les sociétés confrontées à l'épreuve de l'occupation. (Résumé éditeur)

Au XIXe siècle, les sœurs hospitalières sont au cœur du système de soin parisien. L’identité et les activités sociales de ces femmes qui partagent un engagement religieux et un apostolat soignant auprès des pauvres de la capitale sont analysées dans cette thèse. La vocation, fruit d’un choix entre les jeunes femmes et l’institution, est une voie d’émancipation dans l’espace public et le monde du travail, mais qui leur permet aussi de s’affirmer comme individu en sapant l’autorité paternelle et en légitimant l’expression d’un désir. Chevilles ouvrières du système de santé publique et figures de la charité privée, les sœurs en accompagnent la croissance. Le soin aux pauvres et leur dévouement justifient la reconnaissance de leur utilité sociale devant l’urgence d’une société confrontée à une pauvreté massive et aux effets contrastés du processus de déchristianisation. Paradoxalement, la laïcisation conforterait leur présence dans le dispositif charitable et soignant de la capitale. Les sœurs se forment à certaines exigences médicales et cherchent à maintenir un « écart chrétien » dans le monde. Le soin des sœurs participe ainsi à la médicalisation de la société mais reste une stratégie de reconquête religieuse. Leur apostolat révèlerait que la demande sociale de santé et de religion reposerait sur un souci de soi et un besoin plus vaste d’attention. Mais ce « souci de soi » est aussi, pour les sœurs, une voie fonctionnelle et harmonieuse de réconcilier les volets religieux et profane de leur mission. Dès lors, les sœurs peuvent s’adapter à la modernité en articulant les préoccupations du siècle avec une exigence spirituelle.

in Pierre Messmer Au croisement du militaire, du colonial et du politique Sous la direction de VAISSE Maurice Publication date 2013-01
0
views

0
downloads
Résumé de l'ouvrage :Alors que Pierre Messmer représente incontestablement une figure importante de l’histoire politique française contemporaine, il est au fond peu présent dans la mémoire nationale, si ce n’est en Lorraine. Pierre Messmer n’a pas non plus vraiment suscité l’intérêt des milieux scientifiques. Si d’autres grands gaullistes comme Michel Debré, Georges Pompidou ou Jacques Chaban-Delmas ont déjà donné lieu à des colloques, ouvrages et articles, Pierre Messmer a été négligé par les historiens. Cette lacune surprend dans la mesure où l’intéressé a marqué les quinze premières années de la Vème République gaullienne puis pompidolienne, d’abord comme ministre des Armées, ministre des Dom-Tom puis Premier ministre. Pierre Messmer a mené plusieurs « batailles » sur différents terrains, à différentes échelles et lors de différentes époques : bataille de la France libre (de Bir Hakeim à la campagne de France), bataille de la colonisation puis de la décolonisation (de l’EFOM au Cameroun), bataille du gaullisme (de la défense de l’héritage à la défense de la mémoire), bataille de la Lorraine (de Sarrebour au Conseil régional), bataille de la culture (de ses mémoires à l’Académie). Le personnage est donc multiple tour à tour militaire, colonial, homme d’État, militant, élu local, écrivain. Cet ouvrage collectif dessine les contours d’un personnage plus complexe qu’il n’y paraît, inscrit certes dans la fidélité à un passé (la France libre) et à une cause (le gaullisme), mais qui resta toujours pragmatique.

in La France & la Paix Publication date 2016-10
2
views

0
downloads

in 1914 La guerre avant la guerre Publication date 2015-11
1
views

0
downloads
"« Les travaux de préparation à la guerre ont atteint, en France et en Allemagne, un degré de perfection qu’il semble difficile de dépasser », écrivait dès 1906 dans La Prochaine Guerre (librairie Chapelot) le général Henri Bonnal, expert reconnu en France comme à l’étranger, directeur de l’École de guerre jusqu’à 1902 et qui a occupé la chaire des cours militaires spéciaux de l’École jusqu’en 1897. À la veille de la conflagration, la guerre semble ainsi relever d’une pensée par anticipation, construite de longue date et qui serait – selon la mémoire collective – appuyée sur l’élaboration d’un sentiment de revanche constamment entretenu depuis 1870. Les textes réunis ici montrent combien, malgré les préparatifs effectifs, la guerre constitue, dans le court terme de l’été 1914, un temps paradoxal entre prévision et surprise. Les erreurs d’estimation ont été nombreuses, tant dans les registres civils que militaires. L’ouvrage reprend ainsi les contributions aux Journées d’études de Châlons en Champagne qui relisent les événements des années et des mois qui précèdent la guerre à la lumière de ce qu’elle fut vraiment. La ville de Châlons en Champagne n’a pas été choisie par hasard : placée au coeur de la guerre de 1914 à 1918, siège de l’étatmajor de la IVe armée durant la majeure partie du conflit, elle est le lieu où fut choisi le corps du soldat inconnu américain."

123
views

123
downloads
Longtemps dévalorisé ou bien condamné, le rôle de la dynastie des Savoie dans le processus unitaire a été analysé soit à l'aune des critiques faites à l'encontre de la « piémontisation » de l'Italie contre les identités régionales, soit à l'aune des condamnations d'une unification réalisée par les élites contre le peuple. En même temps, le rôle politique des souverains (Victor-Emmanuel II, Humbert Ier ou Victor-Emmanuel III) était largement minoré et cantonné à une position de représentation sans grande responsabilité. Il me semblait intéressant de chercher à relire le rôle de cette institution, avant son échec sanctionné, à l'issue du second conflit mondial, par le passage à la République. - Des hommes politiques de la stature de Francesco Crispi ou de Sidney Sonnino avaient vu dans la « monarchie national-populaire » l'instrument d'une possible « nationalisation » des Italiens ; « l'affection » de la population pour ses souverains s'était manifestée à plusieurs reprises, à l'occasion d'événements heureux ou tristes, par des manifestations, des écrits, des gestes qui nous sont parvenus massivement à travers imprimés et archives. Il faut donc faire les comptes avec toutes ces indications convergentes qui tendent à dessiner, durant les trois dernières décennies du XIXème siècle, une monarchie populaire, acceptée, célébrée et comprendre comment de « dénominateur commun » de l'appartenance à l'Italie, la monarchie est devenue, au début du Xxème siècle objet de dissension, de critique.. On s'est donc intéressé au rôle institutionnel de la monarchie, à son poids symbolique et aussi, dans une dernière partie, à sa place comme acteur de la vie politique.

This chapter points out the diasporal and professional systems of the theatre market, which cannot be seen only in the light of patronage. Da Ponte’s career contrasts survival strategies through a shift in professional and social status that proceeds from geographical mobility. His story is to be understood in terms of rhythms rather than mobility, often brutal and unexpected. The chapter also reconsiders the concept of circulation from a social perspective.

"En partant des documents les plus exceptionnels conservés aux Archives diplomatiques, l’ouvrage couvre plus de soixante ans d’histoire du monde. De la fin de la Seconde Guerre mondiale au 11 septembre 2001, plus de 300 documents (télégrammes, rapports secrets, correspondances des diplomates, photographies) révèlent une vision inédite de la France et du monde. Cette histoire mouvementée, racontée de manière vivante, plonge le lecteur au cœur de l’événement. L’ouvrage est réalisé sous la direction scientifique de Maurice Vaïsse, historien des relations internationales, et d’Hervé Magro, directeur des Archives diplomatiques. Ils ont fait appel à de nombreux historiens de renom, aux conservateurs des archives diplomatiques et à des diplomates." (Résumé éditeur)

in L’Histoire. Ecritures et Libérations, autour de Mohammed Harbi Publication date 2017-10
5
views

0
downloads

in Practices of Diplomacy in the Early Modern World c.1410-1800 Publication date 2017-05
8
views

0
downloads
"Practices of Diplomacy in the Early Modern World" offers a new contribution to the ongoing reassessment of early modern international relations and diplomatic history. Divided into three parts, it provides an examination of diplomatic culture from the Renaissance into the eighteenth century and presents the development of diplomatic practices as more complex, multifarious and globally interconnected than the traditional state-focussed, national paradigm allows. The volume addresses three central and intertwined themes within early modern diplomacy: who and what could claim diplomatic agency and in what circumstances; the social and cultural contexts in which diplomacy was practised; and the role of material culture in diplomatic exchange. Together the chapters provide a broad geographical and chronological presentation of the development of diplomatic practices and, through a strong focus on the processes and significance of cultural exchanges between polities, demonstrate how it was possible for diplomats to negotiate the cultural codes of the courts to which they were sent.

Sous la direction de Ministère des Affaires étrangères et du développement international, VAISSE Maurice Publication date 2015-12
4
views

0
downloads
"Au cours du premier semestre de l’année 1971, de multiples négociations accaparent l’attention de la diplomatie française, qu’elle en soit partie prenante ou qu’elle les observe avec circonspection. C’est le cas des entretiens bilatéraux américano-soviétiques sur la limitation des armements nucléaires qui se tiennent à Helsinki et à Vienne ; les préliminaires d’une conférence européenne sur la sécurité et la coopération en Europe ; les négociations sur la réduction équilibrée des forces (auxquelles Paris refuse de participer, prétextant du fait qu’elle s’est retirée de l’organisation intégrée de l’OTAN) ; enfin les négociations liées à la question du statut de Berlin. À celles-ci, s’ajoute le dossier de l’élargissement de la CEE : favorable à l’adhésion de la Grande-Bretagne, la France attend qu’elle modère ses exigences en matière de mesures transitoires. Mais les négociations avec l’Algérie, qui remet en cause les relations pétrolières franco-algériennes avec sa décision de la nationalisation, sont bien plus ardues et conduisent à une dégradation des rapports entre les deux pays. L’Afrique noire fait l’objet de toutes les attentions du président Pompidou, qui y effectue un voyage du 3 au 13 février 1971, marquant ainsi l’importance qu’il attache à maintenir des rapports privilégiés avec les pays africains, même si le président de la République insiste sur l’adaptation et le développement de la politique de coopération. Les négociations pour la paix au Vietnam se poursuivent à Paris. Le Quai d’Orsay ne peut que constater la prolongation du conflit vietnamien et son extension au Cambodge où, depuis le coup de force de mars 1970, la diplomatie française hésite entre le soutien au prince Sihanouk réfugié à Pékin et les relations avec le gouvernement Lon Nol qui l’a chassé du pouvoir. "

in Pela Paz ! For Peace ! Pour la Paix ! 1849-1939 Publication date 2014-11
0
views

0
downloads
Peace is generally defined as a state of non-belligerency between states. This means that it is defined negatively as the absence of war. So is peace just a pause between two wars? In French, the term is significant: peace is considered a slice of life between two conflicts. Thus, we speak of the early 20th century as the «Belle Époque» and we talk about the «interwar period», which implies the failure of peace. Twenty years after the end of the Great War, another, even more terrible conflict began. At the same time, an inversion of values took place in European minds that along with the horrors of war made it very difficult for any Franco-German reconciliation to take place. We would have to wait for the end of the Second World War and its consequences to speak of peace as a realistic utopia. This volume brings together a number of articles in Portuguese, French and English – on topics such as «thinking peace», intellectuals and peace, federalism and universalism, religiosity and secularism, women and peace, and campaigns and mobility – from many prestigious experts and young researchers. They bring new ways of thinking and interdisciplinary perspectives, and provide an attentive, critical reading of the core subject. This volume proposes to substantiate concepts, projects, movements, speeches, images and representations, and to deepen the knowledge of the key personalities who thought about peace between 1849 and 1939.

Premier paragraphe : Tout part de l’idée d’un historien, Paul-André Rosental, qui a décidé de suivre son instinct et son savoir-faire (spécialiste de la silicose notamment), persuadé que l’on pouvait soigner grâce à l’Histoire.

17
views

0
downloads
Imaginez une cité-jardin résidentielle offrant des conditions exceptionnelles à des couples choisis qui s'engagent sur un contrat de procréation... Localisée au pied du Parlement européen à Strasbourg, cette expérimentation grandeur nature dura des années 1920 aux années 1980 grâce au soutien des pouvoirs publics. Synthèse de l'eugénisme britannique, allemand et français, ce projet visait à « accélérer l'évolution de l'espèce humaine ». Le créateur de ce « laboratoire humain », Alfred Dachert, était un homme d'affaires qui se rêvait en poète tragique de l'eugénisme, en Ibsen alsacien. Paul-André Rosental explore cette entreprise politique et scientifique en se fondant sur des archives inédites. En expliquant l'énigmatique longévité de l'expérience, l'auteur réinterprète les grandes politiques républicaines de l'après-guerre, de la Sécurité sociale à la démocratisation scolaire. Dans cet essai pionnier de microhistoire politique de la France contemporaine, Paul-André Rosental prend la mesure de l'héritage de l'eugénisme, idéologie scientiste et inégalitaire, en contexte démocratique. L'eugénisme ne constitue pas seulement une théorie biologique qui hante les débats bioéthiques. De manière inattendue, il se révèle comme une théorie morale ayant pu imprégner cette norme de notre temps qui a pour nom « psychologie du développement personnel ».

in Le Journal du CNRS Publication date 2016-01
FROUARD Hélène
10
views

10
downloads
Et si, pour améliorer le diagnostic et le traitement d’une maladie, on enquêtait sur la façon dont nos savoirs et nos ignorances se sont construits autour de cette pathologie ? C’est en tout cas l’esprit du projet Silicosis qui, en combinant histoire et médecine, améliore déjà le suivi de patients exposés à certains types de poussières.

in American Journal of Industrial Medicine Publication date 2015-11
BLANC Paul D
ROSNER David
4
views

0
downloads
This special issue of the American Journal of Industrial Medicine looks back to the International Conference on silicosis that took place in Johannesburg 85 years ago [International Labour Office, 1930]. Held in 1930, this scientific gathering marked a turning point in the medical and economic history of pneumoconiosis. Moreover, this Conference, ground breaking in its own right, also laid the foundation for the International Labour Organization international convention on silicosis that followed four years later in 1934 [International Labour Office, 1934]. (First lines)

in Arbeit und Recht. Historisch und vergleichend europäisch und global Publication date 2014-10
2
views

0
downloads

Sous la direction de ROSENTAL Paul-Andre Publication date 2017-04
23
views

0
downloads
Despite the common perception that "black lung" has been relegated to the dustbin of history, silicosis remains a crucial public health problem that threatens millions of people around the world. This painful and incurable chronic disease, still present in old industrial regions, is now expanding rapidly in emerging economies around the globe. Most industrial sectors—including the metallurgical, glassworking, foundry, stonecutting, building, and tunneling industries—expose their workers to lethal crystalline silica dust. Dental prosthodontists are also at risk, as are sandblasters, pencil factory workers in developing nations, and anyone who handles concentrated sand squirt to clean oil tanks, build ships, or fade blue jeans. In Silicosis, eleven experts argue that silicosis is more than one of the most pressing global health concerns today—it is an epidemic in the making. Essays explain how the understanding of the disease has been shaken by new medical findings and technologies, developments in industrializing countries, and the spread of the disease to a wide range of professions beyond coal mining. Examining the global reactions to silicosis, the authors trace the history of the disease and show how this occupational health hazard first came to be recognized as well as the steps that were necessary to deal with it at that time. Adopting a global perspective, Silicosis offers comparative insights into a variety of different medical and political strategies to combat silicosis. It also analyzes the importance of transnational processes—carried on by international organizations and NGOs and sparked by waves of migrant labor—which have been central to the history of silicosis since the early twentieth century. Ultimately, by bringing together historians and physicians from around the world, Silicosis pioneers a new collective method of writing the global history of disease. Aimed at legal and public health scholars, physicians, political economists, social scientists, historians, and all readers concerned by labor and civil society movements in the contemporary world, this book contains lessons that will be applicable not only to people working on combating silicosis but also to people examining other occupational diseases now and in the future. (Publisher's abstract)

Cet article traite du service de santé de l’expédition de Saint-Domingue de 1802-1803 et de sa lutte face à l’épidémie de fièvre jaune qui frappe le corps expéditionnaire. Il vise particulièrement à révéler la multiplicité des acteurs et des pratiques œuvrant au sein et aux marges du service de santé. En sous-nombre et déconcertés par les pathologies tropicales, les officiers de santé militaires réquisitionnent les praticiens de la colonie et s’appuient sur leur expérience, mais ils exercent également aux côtés de soignantes créoles lors de leurs visites à la chambre. En rendant compte de ce pluralisme médical, cette étude s’attache également à examiner les circulations de savoir et de pratiques entre ces acteurs. La réflexion menée sur le processus d’appropriation de traitements créoles par les officiers de santé permet de mettre en lumière la co-construction des savoirs médicaux dans les espaces coloniaux, et de nuancer les discours scientifiques sur la dimension locale ou universelle des savoirs.

in Matériaux pour l'histoire de notre temps Publication date 2015-01
2
views

0
downloads

0
views

0
downloads
Australian school tours on the Western Front are a fast-growing phenomenon. One school tour—called Connecting Spirits—is deserving of particular attention both because it sheds light on contemporary patterns of commemoration and because its organisers and participants created several records of its commemorative activities. This article analyses the purpose of the tour and its broader relevance to commemoration. I ask which past is passed on—or discovered—during these tours, why, and under what circumstances? To whom did this tour actually “connect”? Through the study of the 2006 edition of Connecting Spirits, and specifically its journey in Northern France, I explore three main concepts: the “commemorant”, “terra media”, and “oneself in history”. This article is located at the intersection of memory, identity, commemorative tourism, and the history of emotions. By studying the activities of Connecting Spirits, I seek to understand the exponential growth of such tours in Australia and the meanings with which they are invested.

Next