Texte intégral
  • Non (2522)
  • Oui (590)
Type de Document
  • Article (662)
  • Partie ou chapitre de livre (565)
  • Article de presse ou magazine (534)
  • Communication non publiée (384)
  • Voir plus
Centre de Recherche
  • Centre d'études européennes et de politique comparée (3046)
  • Centre de recherches politiques de Sciences Po (48)
  • Centre d'études européennes et de politique comparée (CEE) (44)
  • Sciences Po Bordeaux (IEP Bordeaux) (29)
  • Voir plus
Discipline
  • Science politique (2599)
  • Sociologie (1065)
  • Economie et finances (64)
  • Histoire (57)
  • Voir plus
Langue
  • Français (2004)
  • Anglais (949)
  • Italien (108)
  • Espagnol (20)
  • Voir plus
Projet
  • FUTUREPOL (12)
  • SILICOSIS (6)
  • LOBFRAM (2)
Premières lignes de la recension : Si aujourd’hui c’est l’homosexualité qui questionne la société plus qu’elle n’est questionnée par elle 5, la récente polémique du Mariage-pour-tous a rappelé combien est précaire la connaissance, et plus encore sa diffusion, sur les homosexualités, une connaissance qui a par ailleurs peiné à trouver sa place dans l’université 6. La riche synthèse de Sébastien Chauvin et Arnaud Lerch, première du type en France, arrive donc à point nommé pour rappeler que l’homosexualité est un fait et une construction sociale qui peut se penser sociologiquement.

in Diversidad sexual y sistemas religiosos. Diálogos trasnacionales en el mundo contemporáneo / Sexual Diversity and religious systems. Transnational dialogues in the contemporary world Publié en 2017-02
14
vues

14
téléchargements
By studying the case of the French organization David & Jonathan (D&J) in Paris, the chapter shows how the reconciliation of Christianity and homosexuality operates in France. Reconciliation refers to how D&J manages to hold together homosexuality and the religiosity and allows us to go beyond the idea of incompatibility. Reconciliation is rst understood at the organizational level from the point of view of identity politics, to show that reconciliation operates through the progressive integration of D&J into the Parisian LGBT community and the reinforcement of its integration into the Parisian Christian community. Secondly, reconciliation is understood at the level of rituals, from the point of view of individual community belonging. Thee literature on individual identity tension among homosexual Christians is abundant, but scarce from an ethnographical perspective. Thee second section fills this gap by analyzing religious rituals and argues that D&J’s rituals foster reconciliation through an individual feeling of belonging to two communities, religious and homosexual.

in Midi Libre Publié en 2018-11-08
30
vues

30
téléchargements
William Genieys, spécialiste des États-Unis, décrypte les résultats d’élections qu’il a suivies depuis New-York. Selon lui, elles « se sont terminées sur un score nul ». Et de relever, parmi les faits saillants, « le taux de participation extraordinairement élevé » et « l’élection de 117 femmes au Congrès, sur 277 candidates sous les couleurs du parti démocrate. » Selon lui, « on se trouve dans une situation où la mise en oeuvre du programme de Donald Trump peut être fortement ralentie. Seuls des accords bi-partisans pourraient faciliter l’aboutissement de lois.

in Revue internationale de politique comparée Publié en 2006
DARVICHE Mohammad-Saïd
0
vues

0
téléchargements
Présenter Juan Linz public français est une gageure pour plusieurs raisons. La première réside dans le fait que cet auteur est aussi peu connu en France qu'il est reconnu dans le reste du monde comme le prouve la traduction de ses œuvres dans de nombreuses langues. La seconde provient du fait qu'il n'est pas simple de dresser le portrait intellectuel de l'un des plus éminents spécialistes contemporains de la politique comparée, dont l’œuvre riche de 307 publications a couvert un ensemble immense d'objets et de lieux. La formule de « Maestro Compositore » utilisée par Philippe Schmitter dans l'un des portraits biographiques qui lui ont été consacrés est sûrement la plus évocatrice. Situer son œuvre oblige nécessairement à rappeler, au préalable, son parcours personnel et intellectuel, qui permet seul de comprendre le cheminement de cette figure majeure de la science politique mondiale qui se situe au-delà des traditions nationales.

in Gouvernement & action publique Publié en 2013
DARVICHE Mohammad-Saïd
HOEFFLER Catherine
JOANA Jean
0
vues

0
téléchargements
La forte circulation des élites politiques et administratives américaines entre la société civile et les positions de pouvoir est au fondement de la thèse d’un État faible américain. La pratique du revolving door, se traduisant par une grande mobilité professionnelle et des allers retours nombreux entre secteurs public et privé, conforte en effet l’image d’un État fortement fragmenté et largement ouvert aux pressions exogènes des différents groupes sociaux. L’examen du groupe formé par les long timers des secteurs de la défense et de la santé, c’est-à-dire des political appointees et des staffers qui occupent durablement les positions institutionnelles les plus élevées au sein de l’Exécutif ou du Congrès, permet de tracer un tableau différent. Il met en évidence des carrières et des parcours professionnels se caractérisant par un enracinement sectoriel important, antérieur à l’entrée en position, et centré sur les différentes institutions de pouvoir washingtoniennes entre lesquelles circulent une partie de ces acteurs. Sans permettre de préjuger de l’influence qui en résulte pour ces élites, ces caractéristiques témoignent des ressources sociales et politiques qui prédisposent les membres de ce groupe à la mise en forme des politiques publiques.

1
vues

0
téléchargements
Retour ou déclin du rôle de l’État en matière de protection sociale ? Telle est la question que les politologues et les sociologues du Welfare à la française se renvoient régulièrement. En centrant notre interrogation sur les acteurs concrets – qui gouverne ce changement dans le mode d’action de l’État ? –, la réponse se trouve nouvellement éclairée. La sociologie des élites permet alors de voir comment un groupe élitaire au profil sociopolitique singulier, l’élite du Welfare, s’est progressivement affirmé depuis le début des années 1980 dans les sommets du pouvoir, en imposant une nouvelle centralité de l’État dans les dispositifs de construction collective de l’action publique.

in Pôle Sud - Revue de science politique de l'Europe méridionale Publié en 2008
HASSENTEUFEL Patrick
SMYRL Marc
1
vues

0
téléchargements
En France comme en Allemagne et au Royaume Uni, un renforcement de l'État dans les politiques de santé dans les vingt dernières années coïncide avec une époque ou la globalisation économique et l'idéologie néolibérale encouragent le retrait des États non seulement de la gestion économique mais aussi d'autres secteurs de politique sociale. Cet article met en avant deux éléments d'explication. Le premier se trouve dans le rôle croissant des instruments de régulation, qui permettent l'action étatique dans un contexte de rigueur budgétaire. Nous démontrons également dans les trois cas nationaux que la concurrence entre acteurs programmatique pour exercer l'autorité légitime sur un secteur de politiques publiques contribue à renforcer l'autonomie des décideurs sectoriels.

in Pôle Sud - Revue de science politique de l'Europe méridionale Publié en 1998
0
vues

0
téléchargements
Le passage au vin de qualité dans le Midi trouve son origine dans l'action de deux figures modernisatrices. Il se concrétise par une inscription territoriale différenciée dans l'Aude (modernisation de l'intérieur) et dans l'Hérault (modernisation par la bande). Ce processus conduit à l'émergence d'un nouveau groupe professionnel autour du métier de vigneron.

This paper combines methods in sociology of elites with those in public policy in order to build a new elite ideal-type (" custodians of the state "). I present the constitutive elements of this elite type – social backgrounds, occupational careers and specializations in sovereign policies sectors, formal position-holding, reputations for policy influence, and not least shared ideas – with what elites actually do in public policy decision process. By applying this approach to French health policy since the early 1980s, I highlight the structure and the increasing importance of this new elite type in the reshaping of French strong state capacity.

0
vues

0
téléchargements
Il s’agit dans cet article de s’interroger sur la construction de nouveaux leadership politique locaux dans le cadre d’une période marqué par la transformation des modes de régulation étatique et la construction européenne. Une approche comparée de cette question s’inscrit dans le cadre global des changements de régime qui affectent, notamment à travers les nouvelles régulations multi-niveaux une à l’œuvre, les démocraties occidentales. Olivier Borraz et Peter dans leur article introductif avance l’hypothèse, selon laquelle il y aurait une différence entre les modes de constitution du leadership local entre l’Europe du Nord et l’Europe du Sud. En s’appuyant sur les travaux classique de Tarrow sur les rapports centre et périphérie en France et en Italie(1977), ils rappellent le rôle charnière des leaders locaux dans l’accès au ressource du centre politique, tout en soulignant la personnalisation du leadership politique que ce phénomène induit. Ce constat est confirmé par les travaux de Page (1991) qui oppose les pays du nord ou la tradition d’autonomie du gouvernement local aurait donner naissance à des formes de leadership « plus soft » et plus efficient ». Partant de là, le changement institutionnel des années quatre-vingt, l’avènement de la «multi-level governance » alors agirait alors comme un facteur de différenciation entre ces deux modèles de leadership politique.

in Revue française de science politique (English) Publié en 1996
2
vues

0
téléchargements
La transformation récente des institutions politiques de l'État espagnol est exemplaire. La transition démocratique a entraîné une profonde modification des relations entre le centre et la périphérie. Cela s'est traduit par le passage d'un État fortement centralisé à un État extrêmement décentralisé reconnaissant de façon différenciée l'autonomie politiques aux périphéries. L'émergence d'une élite au niveau intermédiaire de l'État entraîne une nouvelle formulation de la question des rapports d'allégeance au centre politique. Une analyse néo-institutionnaliste permet de reconsidérer les interactions changeantes entre les élites et les structures de la représentation politique. Les autonomies politiques, institutions issues de la capacité d'agrégation des élites périphériques, modifient les logiques d'institutionnalisation en ouvrant de nouvelles voies d'intégrations à l'État des élites. Les trajectoires et les stratégies des « députés des autonomies » affiliés aux partis centralistes se caractérisent par une intégration verticale alors que l'intégration horizontale est privilégiée par les parlementaires membres de formation régionalistes. L'analyse des répertoires de légitimation de ces acteurs politiques montrent comment les institutions auto-nomiques favorisent le processus de consolidation de la démocratie en Espagne.

Il s'agit dans cette contribution d'interroger les catégories d'analyses de développement local et de gouvernance territoriale en partant d'une étude de terrain réalisée en milieu rural. Le « pays cathare » se situe dans le sud de la France, et s'étend au pied du contrefort pyrénéen, sur deux régions et plusieurs départements. Dans la contexte d'une France en voie de décentralisation institutionnelle et politique, certains acteurs de la vie politique locale décident de mobiliser le potentiel culturel pour valoriser leur territoire.

1
vues

0
téléchargements
Las políticas de agregación de las élites periféricas tras el cambio de régimen.La movilización de las élites catalanas por el «estatuto».Las élites andaluzas ante las lógicas del mimetismo institucional.Los procesos diferenciados de adaptación a las instituciones. Las « trayectorias fundadoras » versus « trayectorias militantes ». Las trayectorias políticas fundadoras de las élites catalanas.Las trayectorias de las élites andaluzas entre la «carrera asociativa» y la «carrera partidista». Las lógicas de integración de las élites tras la consolidación del régimen democrático.unasestrategias de integración verticales de la representación política: las élites intermedias afiliadas a los partidos centralistas: las estrategias de integración horizontales del poder periférico: las élites intermedias nacio- nalistas. Los procesos de institucionalización de las élites intermedias catalanas y anda- luzas. Los repertorios de legitimación del estado de las autonomías: las élites intermedias mayoritarias: la lealtad, "la autonomía, un estatuto, para el futuro". Las élites intermedias minoritarias: la toma de palabra, «la autonomía, un estatuto para reformar». Las élites intermedias marginales : la defección, «la autonomía como un estatuto para ser repensado».—anexos: datos sociológicos sobre las élites interme- dias andaluzas y catalanas.

in Mélanges de l'école française de Rome. Italie et Méditerranée Publié en 2008
12
vues

0
téléchargements

Sous la direction de AUTHIER Jean-Yves, BAGGIONI Vincent, COUSIN Bruno, FIJALKOW Yankel, LAUNAY Lydie Publié en 2019-03
21
vues

0
téléchargements
Face à l’urbanisation croissante de la planète et à la mondialisation qui donnent parfois l’impression d’une homogénéité globale, la comparaison internationale entre villes est devenue un enjeu majeur. Nombre d’organisations publiques et privées classent ainsi les métropoles selon des critères standardisés. Dans le champ académique, la circulation transnationale et les injonctions à l’internationalisation des recherches nourrissent les démarches comparatistes. Mais pourquoi et comment comparer ? Quels sont les avantages, les difficultés, les limites et les pièges de la comparaison ? Cet ouvrage réunit une vingtaine de chercheurs en sociologie urbaine, qui pratiquent dans leurs travaux la comparaison internationale. Leurs contributions illustrent en quoi, et à quelles conditions, la comparaison peut permettre de mieux analyser les structures sociospatiales, les processus, les normes et les catégories de pensée. Elles montrent aussi, au-delà de l’approche monographique souvent adoptée dans l’étude des villes, ou en complément de celle-ci, comment différentes façons de comparer permettent de monter en généralité et de développer l’inventivité théorique.

2
vues

0
téléchargements
Cinco dos 11 candidatos à presidência francesa participaram ontem no primeiro debate televisivo. Durante quase três horas e meia os candidatos favoritos ao Eliseu mantiveram a sua linha de campanha e o seu estilo característico. No debate participaram o candidato de esquerda Jean-Luc Mélenchon, o socialista Benoît Hamon, o centrista Emmanuel Macron, o conservador François Fillon e Marine Le Pen, líder do partido de extrema-direita Frente Nacional. Tiago Ramalho, doutorando em ciências políticas na universidade Sciences Po Paris, analisou o debate televisivo.

La période des années cinquante et soixante constitue un extraordinaire laboratoire d’idées pour qui veut comprendre les transformations de la société française. C’est une époque où, après le cataclysme de la Seconde Guerre mondiale, parvient au pouvoir une génération de leaders politiques, syndicaux, professionnels qui vont tenir les rênes du pouvoir jusqu’à aujourd’hui, pour le meilleur et pour le pire serait-on tenté de dire. Au-delà des clivages politiques où idéologiques, et sans vouloir faire de cette période une sorte « d’âge d’or », il est tout à fait intéressant de constater la capacité de ces élites à construire une vision cohérente de la société française et de rôle que l’État doit y jouer à travers la mise en place de politiques modernisatrices. Aucun secteur n’échappe ainsi à cette volonté de changement et l’agriculture, avec les lois d’orientation de 1960 et 1962, y prend toute sa part (...).

L’accélération de la numérisation des infrastructures énergétiques apporte de nombreux bénéfices économiques, notamment en termes de rationalisation de la consommation d’énergie avec des gains d’efficacité. Néanmoins, cela a aussi pour conséquence d’augmenter les risques de cyberattaques, où des logiciels malveillants prennent avantage de la digitalisation croissante des équipements. Les récentes cyberattaques qui ont visé les infrastructures critiques ukrainiennes soulignent que la menace est réelle et grandissante. La vulnérabilité n’est pas cantonnée aux infrastructures situées dans l’Union européenne ou aux États-Unis : certaines attaques dont a été victime l’Ukraine se sont propagées à de nombreuses entreprises occidentales notamment à travers leurs filiales, soulignant le danger de contagion par le biais de logiciels malveillants. Au cours des dernières années, l’UE et les États-Unis ont progressivement adopté une série de mesures et de réglementations pour protéger les infrastructures énergétiques face au risque cyber. Cependant, les approches américaines et européennes présentent de nombreuses différences. En effet, les États-Unis ont privilégié une stratégie de sécurité en profondeur avec des réglementations strictes et détaillées dans des secteurs précis, appliquées par des institutions aux pouvoirs coercitifs. Par contraste, l’UE a adopté une stratégie plus souple et exhaustive, couvrant un large éventail de domaines et laissant une marge de manœuvre importante aux États membres dans la mise en application des normes. Toutefois, ces approches sont aussi potentiellement complémentaires, dans la mesure où les forces du système américain peuvent servir de modèle pour améliorer certaines faiblesses dans l’approche européenne, et réciproquement, puisque les États-Unis pourraient aussi tirer un certain nombre d’enseignements de l’UE. En effet, le modèle américain est en avance sur l’UE au niveau du développement de normes précises et détaillées pour la cybersécurité, ainsi que dans la mise en application de ces normes. Seule une poignée d’États européens, dont la France, ont un niveau de normes équivalent et l’UE souffre de manquements et de faiblesses tant à l’échelle communautaire que nationale. Néanmoins, les États-Unis peuvent apprendre de l’UE concernant la protection de la vie privée et des données à caractère personnel, la cybersécurité appliquée aux technologies bas-carbone, ainsi que la protection des réseaux de distribution électrique. De plus, la Californie et la France présentent un certain nombre de spécificités pertinentes en la matière. C’est pourquoi il est essentiel de renforcer la coopération transatlantique afin de permettre à l’UE et aux États-Unis d’apprendre chacun du modèle de l’autre. Cela pourrait avoir lieu à travers différentes plateformes, ce qui inclurait un renforcement de la collaboration bilatérale entre les gouvernements, ainsi qu’une meilleure coopération au sein de structures multilatérales telles que l’OTAN et le G7, et finalement au niveau des partenariats public-privé. L’objectif serait de développer l’harmonisation des normes entre l’UE et les États-Unis afin de pouvoir progressivement mettre en place des standards transatlantiques communs en matière de cybersécurité. Il est important de noter que le président Trump a démontré un intérêt pour les questions liées à la cybersécurité en renforçant la politique de son prédécesseur en la matière. Par conséquent, malgré les divergences actuelles entre l’UE et les États-Unis sur de nombreux sujets, la cybersécurité représente un domaine où il existe une réelle opportunité pour approfondir la coopération transatlantique dans les années à venir. Les standards transatlantiques communs pourraient ensuite devenir des normes internationales de cybersécurité rigoureuses, permettant de réduire les risques de propagation.

14
vues

0
téléchargements
1ères lignes : Depuis une vingtaine d’années, de nombreux travaux ont été consacrés aux « méthodes mixtes » (Mixed-Methods) en science politique. En dépit de la diversité des procédures développées, leurs promoteurs sont énéralement motivés par un même constat : les approches qualitatives, appliquées « en profondeur » à un petit nombre de trajectoires, pourraient utilement servir à compléter, nuancer, voire remettre en cause des théories démontrées par des méthodes quantitatives sur de plus grandes populations de « cas ».

1ère lignes : Dans leur ouvrage intitulé Relic, William Howell et Terry Moe poursuivent leur travail de conceptualisation de l’institution présidentielle aux États-Unis, entamé au début des années 2000 pour le premier1, et dans les années 1980 pour le second2. Bien que fondée sur un bilan des précédents travaux des auteurs, la thèse générale développée dans le livre se présente surtout comme une prise de position dans le débat public américain.

in Revue française de science politique (English) Publié en 2013
0
vues

0
téléchargements

1st lines: 1. Regulation and Industry Change: reversing cause and effect The link between the evolution of regulatory institutions and the development of new schemes for value creation within an industry (i.e, its business model) has most often been studied from the angle of how sectorial change has affected the institutionalization of new policy instruments. More precisely, the line of questioning generally adopted has been whether or not political actors have sought to simply follow long term trends within an industrial sector - e.g., technological breaks or the evolving structure of innovation (Aghion and Howitt 1992), its exogenous conditions (Kane 1981) and more recently, economic crisis (Tirole 2012) - by creating an appropriate regulatory framework, consistent with the new environment in which private actors operate. If bureaucrats or politicians appear to have failed to ensure that new processes of value creation are translated into regulatory institutions that match the dynamics of the sector in question, other scholars regularly allege the capture of the political process by interest groups (Carpenter and Moss 2014).

11
vues

11
téléchargements
First lines: Over the last twenty years, many studies have reported the growing use of market-based instruments for the delivery of health services in Europe. Though still largely funded by the public purse, the general narrative that emerges is that European healthcare systems face a creeping tendency towards the integration of competition, price mechanisms, exit options, agencification or more specific tools (see for examples Paton, 1998, Neby, 2015). Scholars have devoted a great deal of attention to distinguishing this process of marketization from privatization (Hansen and Lindholst, 2016). Put simply, the former does not necessarily equate to, nor does it entail, the later. While marketization can occur without significant shifts in terms of the overall share of public spending, privatization designates an increased level of provision led by private providers — conversely, these providers may resemble former public actors more closely than market operators. Stated differently, there can be marketization without privatization, and vice versa. However, research also suggests that marketization in health policy has often been paralleled by privatization, even though contrasting paths have been followed from one country to another (Maarse, 2006).

2
vues

2
téléchargements
La cigarette aurait tué 100 millions de personnes au XXe siècle, et en tue actuellement chaque année environ 6 millions. Comment un tel fléau a-t-il pu voir le jour ? L’historien des sciences Robert Proctor a mené l’enquête dans les archives des compagnies cigarettières, coupables selon lui d’avoir sciemment entretenu l’ignorance sur les effets mortifères d’un produit rendu toujours plus addictif.

in Pratiques du transnational. Terrains, preuves, limites Sous la direction de ZÚÑIGA Jean-Paul Publié en 2011-09
DOUKI Caroline
0
vues

0
téléchargements

in Migration, Settlement and Belonging in Europe, 1500-1930s: Comparative Perspectives Publié en 2013-11
0
vues

0
téléchargements

in Santé et travail des mineurs, XIXe-XXIe siècles Sous la direction de RAINHORN Judith Publié en 2014-04
1
vues

0
téléchargements

Suivant