Coauthor
  • DOYLE Michael W (1)
  • CHARILLON Frédéric (1)
  • GOFFI Emmanuel (1)
  • GUILLAUME Marine (1)
  • Show more
Document Type
  • Part or chapter of a book (12)
  • Article (11)
  • Book (7)
  • Web site contribution (4)
  • Show more
1
views

0
downloads
Des mois durant, l’histoire du petit Elian a tenu l’Amérique en haleine et a soulevé les passions à Cuba. Ce Cubain de six ans, repêché au large de la Floride le 25 novembre 1999 alors que sa mère avait trouvé la mort en tentant de gagner les États-Unis avec lui, est très vite devenu le centre d’une attention mondialisée. L’affaire est révélatrice des enjeux de l’émigration cubaine vers les États-Unis. Mais surtout, Elian sauvé des eaux est une métaphore vivante de notre monde post-bipolaire. Sa tragédie témoigne de la place des émotions dans un monde d’images sans frontières. À la faveur d’une théâtralité nouvelle, la diffusion des sentiments polarise les consciences et les identités, elle scinde aussi les corps. Enfin, cette irruption de l’« humain » dans le jeu des États discrédite l’embargo obsolète qui régit encore les relations entre les deux pays concernés (...).

3
views

3
downloads
Il est difficile d’imaginer que le plan proposé par Kofi Annan puisse réussir car on voit mal quels en seraient les bienfaits à terme. Ses objectifs manquent de clarté. Imaginons une partie où le fort est en train de céder du terrain dans sa confrontation avec le faible. Le premier impose au second une très grande souffrance en violant les règles que des arbitres divisés et délibérément distraits sont censés faire respecter. En dépit de l’importance de la peine qui lui est infligée, le faible est déterminé à aller jusqu’au bout. Il finit par attirer la sympathie d’un nombre grandissant de personnes qui sollicitent alors les arbitres. Malgré leur embarras, ceux-ci sont obligés de rappeler le fort à l’ordre mais ils ne le contraignent pas (...).

in Justifier la guerre ? De l'humanitaire au contre-terrorisme Publication date 2005
0
views

0
downloads

in War, Torture and Terrorism: Rethinking the Rules of International Security Publication date 2008
1
views

0
downloads

0
views

0
downloads
À travers l'analyse de certains portraits de grands dignitaires de l'État, ce texte explore les rapports entre une esthétique de la représentation du pouvoir et une rationalité d'une science réaliste des relations internationales fondée sur la distanciation amorale. Dans l'incarnation de l'État par les grands, cette esthétique du regard communique avec cette science de la vision. Notre analyse montre que le trait précède la science et qu'à travers le travail du peintre l'intuition du regard de l'État préfigure la construction d'un savoir froid et objectivant. Les correspondances entre ces trois regards — le peintre, le diplomate et le savant — sont à l'origine d'une énigme dont la raison du politique est le cœur.

0
views

0
downloads
This publication has no abstract.

L'embargo américain sur Cuba est aujourd'hui l'objet des critiques les plus sévères jamais émises à son encontre, tant sur la scène internationale qu'aux Etats-Unis. Mis en place dès 1960, il constitue l'une des mesures punitives prises unilatéralement par Washington les plus pérennes1. Les débats qu'il suscite sont évidemment motivés par sa durée, et par le décalage qui existe entre les raisons qui ont présidé à sa mise en vigueur et les impératifs du monde de l'après-guerre froide. Son inefficacité politique,ses désavantages sur le plan économique et sa nature inhumaine sont autant de reproches qui alimentent la controverse (...).

5
views

0
downloads
Quelles sont les raisons pour lesquelles certains États acceptent de renoncer à leur ambition de développer des armements nucléaires tandis que d’autres poursuivent ce projet ? Dans Fallout. Nuclear Diplomacy in an Age of Global Fracture, Grégoire Mallard répond à cette question en mettant en lumière le rôle joué par les différents traités signés au cours des années 1960 dans le but de restreindre les États dans leur politique d’accès à la bombe.

À l'heure où la pratique des sanctions s'est considérablement intensifiée, la critique adressée aux embargos gagne du terrain. En interprétant la montée en généralité de cette contestation, cet article montre comment et pourquoi s'élaborent les mobilisations contre les sanctions, à partir de quels types d'acteurs et suivant quels registres. Ce travail met en lumière la formation de réseaux et de coalitions à l'encontre de mesures aussi bien unilatérales que multilatérales. Il souligne le rôle, le statut et la portée des entrepreneurs de normes en interrogeant les principales catégories d'analyse qui habituellement viennent fonder leurs stratégies. Destiné à se prononcer sur un type de violence bien spécifique, un savoir de l'évaluation des embargos voit le jour dans des espaces publics à la fois nationaux et transnationaux. En analysant son émergence, ce travail éclaire alors la trajectoire d'une conception de l'injustice des sanctions et identifie sa construction dans l'espace mondial. Ce texte souligne notamment l'importance des traditions de la guerre juste, tout particulièrement leur réinterprétation par les acteurs de la scène internationale et ses entrepreneurs moraux. Prendre en compte ces trajectoires de normes permet de saisir un des aspects les plus décisifs de l'usage de la force dans le monde de l'après guerre froide, ainsi que la mise en place de certaines réformes internationales.

in Le Monde.fr Publication date 2011-06-28
0
views

0
downloads

Next