Co-auteur
  • DAUCÉ Françoise (7)
  • LE HUÉROU Anne (5)
  • FAVAREL-GARRIGUES Gilles (3)
  • LARUELLE Marlène (3)
  • Voir plus
Type de Document
  • Article (21)
  • Partie ou chapitre de livre (15)
  • Numéro de périodique (10)
  • Partie de rapport (5)
  • Voir plus
in History, memory and politics in Central and Eastern Europe Publié en 2013
3
vues

0
téléchargements

in Eastern orthodoxy in a global age : tradition faces the twenty-first century Sous la direction de AGADJANIAN Alexandre Publié en 2005
2
vues

0
téléchargements

À Butovo, dans la banlieue de Moscou, 20 761 personnes furent fusillées entre août 1937 et octobre 1938 par le pouvoir stalinien. Parmi elles, 304 ont été canonisées. Après la découverte dans les archives des noms des victimes et de leur lieu d’exécution, l’Église orthodoxe russe investit le Polygone et lui donne un sens sacral. Butovo acquiert ainsi à la fois une signification politique, au sens où le lieu permet la critique d’un système politique, et une dimension religieuse, l’histoire locale étant intégrée dans l’histoire du Salut. Au statut de lieu de mémoire s’ajoute ainsi celui de lieu sacré, et la coexistence des logiques mémorielle et religieuse devient parfois source de conflits. Des pèlerins apparaissent, même si la mobilisation tant politique que religieuse reste faible : peu nombreux sont ceux qui désirent briser le silence.

Dans certaines institutions, le débat qui met en tension sciences sociales (dont la sociologie politique) et aires culturelles semble resurgir après une période de silence. A Sciences Po, il y a une quinzaine d’années, les étudiants souhaitant travailler sur une autre aire que la France, ou plus largement l’Europe, étaient appelés à étudier dans un cursus formant des spécialistes de l’aire choisie...

in Questions internationales Publié en 2019-04
41
vues

0
téléchargements
Résumé du numéro "Le réveil des religions" : Promises autrefois à une inexorable disparition en Occident, les religions ont su résister à l’emprise de la modernité avant de retrouver une influence croissante à partir de la fin des années 1970. De quelle façon se traduit ce retour du religieux ? Comment l’interpréter ? Dans ce numéro double, Questions internationales a confié à quelques-uns des meilleurs spécialistes le soin d’analyser l’origine et les conséquences du regain religieux qui touche aussi bien l’Islam, le christianisme, le judaïsme que le bouddhisme ou l’hindouisme. La quinzaine d’articles de ce dossier met en lumière le questionnement relatif au processus de sécularisation des États et la pratique de moins en moins rationnelle des relations internationales.

(…) Il existe aujourd’hui une Russie qui a peine à survivre, et qui se dit nostalgique des temps anciens, sans pour autant vouloir un retour au communisme ; mais il existe aussi une Russie qui se projette dans l’avenir. A côté de catégories sociales appauvries, cherchant avant tout à s’adapter à une réalité marquée par l’incertitude de l’avenir, émergent des groupes sociaux porteurs de nouvelles valeurs et acteurs d’un réel changement social. De nouvelles règles du jeu se mettent peu à peu en place. La société russe oscille entre innovations et pratiques de repli. (…)

in Observatoire international du fait religieux (bulletin n°17 - mars 2018) Publié en 2018-03
28
vues

0
téléchargements
Réélu sans surprise le 18 mars dernier avec 76,7% des suffrages exprimés, Vladimir Poutine a rempilé pour un mandat de six ans à la tête de la Fédération de Russie, le jour même de l’anniversaire de l’annexion de la Crimée, quatre ans auparavant. Malgré ce plébiscite de façade, le taux de participation de 67,5% s’est révélé en-deça des espérances du pouvoir (70%), traduisant le relatif intérêt des votants pour une élection jouée d’avance. Pourtant, en amont des suffrages des « prières pour le Président » avaient fleuri dans certaines églises orthodoxes, incitant la population à renouveler le mandat de V. Poutine. Kathy Rousselet, spécialiste de la Russie, décrypte les raisons du soutien politique qu’affichent ouvertement certains prêtres orthodoxes au maître du Kremin.

in Les assomptionnistes et la Russie 1903-2003 Publié en 2005
1
vues

0
téléchargements

in Archives de sciences sociales des religions Sous la direction de ROUSSELET Kathy Jeanne Publié en 2013-04
10
vues

0
téléchargements
Tous les observateurs le constatent : l'Église orthodoxe russe est devenue de plus en plus visible dans la sphère publique et certains analystes parlent d'une « désécularisation » à l'œuvre dans le pays. Pourtant, les derniers sondages attestent d'une baisse d'intérêt pour le religieux. Ce dossier bouleverse peut-être certaines idées reçues. Il souligne le caractère singulier du développement du religieux en Russie, dû au contexte post-soviétique, mais aussi aux spécificités de la religion orthodoxe. La vie religieuse échappe largement aux relations entre le Patriarcat et l'État. Les tendances autoritaires à l'intérieur de l'Église n'empêchent pas une pluralité de pratiques au niveau local. Si l'approche comparative est sans nul doute pertinente, l'heure semble venue de regarder également les choses de plus près afin de mieux spécifier.

Suivant