Coauthor
  • CREEL Jérôme (23)
  • ANTONIN Céline (15)
  • TOUZE Vincent (15)
  • DUCOUDRE Bruno (8)
  • Show more
Document Type
  • Article (41)
  • Part or chapter of a book (10)
  • Working paper (10)
  • Book (4)
  • Show more
Depuis le milieu des années 1980, les investissements directs étrangers (IDE) connaissent une croissance sans précédent. Plus encore, les IDE, lesquels consistent en la création d’unités de production à l’étranger ou en l’acquisition d’unités existantes, ont atteint ces dernières années des montants sans cesse records. Les fusions et acquisitions (FA) ont constitué le moteur essentiel de ces IDE. Ceci est tout particulièrement vrai pour l’implantation dans les pays développés où les FA transnationales, c’est-à-dire les FA entre des entités appartenant à des pays différents, ont représenté plus de 80 % des IDE à partir de 1995. Dans les pays en développement, si les créations d’unités de production constituent toujours la principale modalité d’implantation, les acquisitions ont aussi augmenté en raison des privatisations d’entreprises et des dérégulations de certains secteurs d’activité (...).

in Revue de l'OFCE Publication date 2015-09
26
views

26
downloads
Le vieillissement de la population active pose des défis importants pour notre potentiel de productivité macroéconomique notamment si, comme certains l'avancent, la productivité au travail diminue à partir d’un certain âge. Dans cet article, nous nous intéressons tout d’abord aux résultats des études de neurosciences portant sur l’évolution des capacités cognitives (et physiques) chez le sujet vieillissant. Puis, nous passons en revue la littérature empirique sur le lien entre âge et productivité au travail. Nous concluons que si la littérature fait consensus sur la baisse des capacités cognitives et physiques au fur et à mesure du vieillissement, il n’en va pas de même pour le lien empirique entre âge et productivité au travail. Enfin, dans le cadre d’un travail statistique simple, nous avons analysé les réponses actuelles au vieillissement de la population active en termes de robotisation et de recours à l’immigration. Nous trouvons que la densité robotique est positivement et significativement corrélée au vieillissement de la population active future tandis que l’immigration au cours des vingt dernières années a considérablement ralenti le vieillissement de la population de certains pays développés. Finalement, notre potentiel de productivité macroéconomique nous semble moins lié au vieillissement de la population active qu’aux progrès de la robotique et de l’intelligence artificielle.

3
views

0
downloads
Ce papier propose une revue synthétique du lien entre vieillissement, capacités cognitives, productivité et employabilité des seniors. Il s’agit notamment d’analyser comment les changements technologiques et organisationnels observés sur les dix dernières années — largement imputables à l’introduction de l’ordinateur au sein de l’entreprise — ont pu affecter la demande de travail envers les seniors. L’existence d’interactions complexes entre caractéristiques spécifiques à l’individu et celles spécifiques à l’entreprise explique l’absence de relation statistiquement significative entre productivité et âge du travailleur. Il apparaît cependant que des facteurs tels que le niveau et le type de formation initiale, mais aussi la motivation, sont des déterminants importants de l’employabilité du senior puisque conditionnant son adaptabilité à l’utilisation de nouvelles techniques et méthodes de production. À ce titre, le système d’incitations pour investir dans le capital humain joue un rôle important à la fois pour le senior et l’entreprise.

in Alternatives économiques Publication date 2005
DAUDIN Guillaume
3
views

3
downloads

in Foreign Direct Investment, Economic Growth and Labour Market Performance: Empirical Evidence from the New EU Countries Publication date 2008
0
views

0
downloads

This paper emphasises that, for the less advanced European Union countries, FDI inflows are an important engine of convergence towards their more advanced counterparts. In general, CEECs and Cohesion countries hosting FDI tend to grow faster than those receiving few FDI. Not only the level but also the sectoral composition of FDI matters. Multinational corporations, by carrying out technically demanding production functions, have contributed to upgrade the production capacities of receiving CEECs and to increase the technological level of goods produced there. Competing on similar markets, but with higher wages and lower human capital endowments than CEECs, Portugal has lost its “comparative advantage” with the entry of CEECs as a possible destination of export-oriented FDI. This “diverting effect” explains a part of the disappointing performances of Portugal in terms of catching up. Thus, the relevant issue is no longer whether CEECs will follow an Irish or a Portuguese convergence scenario, but rather whether Portugal will converge or diverge towards CEECs.

in Les investissements directs de la France dans la globalisation : mesure et enjeux, Colloque de la Banque de France, Paris, 20 mars 2002 Publication date 2002-12
4
views

0
downloads
L’objet de ma contribution est de replacer le phénomène d’investissement direct dans une perspective européenne. J’aborderai trois points : – le poids des pays de l’Union européenne dans les investissements directs réalisés au niveau mondial ; – l’importance des flux intra-Union européenne versus extra-UE ; – l’existence de différences entre les pays de l’Union en matière d’investissements directs.

In this paper, we analyse empirically the exchange rate pass-through to the consumer price index (CPI) in the Czech Republic. Based on monthly data from 1998 onwards, our estimates yield the following main results. First, the exchange rate passthrough appears very low or, put differently, changes in the exchange rate are by far less than fully reflected in the CPI. Second, the exchange rate pass-through is not asymmetric, with the CPI responding in a symmetrical manner to both appreciations and depreciations. Consequently, in the run up to the European Monetary Union, the Maastricht criteria of inflation and exchange rate stability appear rather disconnected and, the effectiveness of exchange rate appreciation in lowering inflation is thus quite low. Besides this key message for policy-making, we discuss how our results are sensitive to the introduction – or not – of dummy variables to control for one-off factors (e.g. increases in regulated prices), two different specifications for our variables of interest (i.e. month-on-month changes and year-on-year changes) as well as different time spans.

Next