Type
Communication non publiée
Titre
Prendre en charge la grande difficulté ou produire des inégalités sociales de réussite scolaire? : Le cas des SEGPA en France
Nom de la conférence
24th IPSA World Congress of Political Science
Date(s) de la conférence
2016-07-24
Lieu de la conférence
Poznan, POLOGNE
Résumé
FR
La communication s'appuie sur une recherche doctorale en cours portant sur les sections d'enseignement général et professionnel adapté (SEGPA), qui constituent une filière de scolarisation alternative aux classes générales de collège. Ces classes sont prévues pour accueillir des élèves "en difficultés graves et durables" sur le plan scolaire qu'elles doivent aider à atteindre une formation professionnelle de bas niveau, le certificat d'aptitude professionnelle. La communication met en lumière le caractère paradoxal de cette politique publique au regard de l’objectif assigné à l’Ecole de contribuer à la lutte contre les inégalités sociales en matière de réussite scolaire. En effet, dans le but affiché d’aider des élèves en grave difficulté au collège à rattraper leur retard et à accéder à une formation professionnelle qualifiante, les SEGPA s’organisent comme une filière de relégation qui participe à la construction de trajectoires scolaires différenciées et inégalement rentables en termes de diplôme et d’insertion professionnelle. Les élèves de SEGPA, en difficultés mais également réputés « difficiles », sont en effet pour leur majorité issus des classes populaires, sont sortis pour la plupart dès la 6ème et définitivement du circuit « ordinaire » du collège et se voient orientés vers des formations peu reconnues qui déterminent négativement leurs chances d’ascension sociale par le diplôme ou par l’emploi. La communication montre, en s'appuyant sur des méthodes quantitatives, l’impact de la scolarisation en SEGPA sur la poursuite d’étude et l’obtention de diplômes.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT