Type
Working paper
Titre
Comment gouverner une population urbaine invisible ?
Dans
Working papers du Programme Villes & territoires
Auteur(s)
ARTIOLI Francesca - Centre d'études européennes et de politique comparée (Auteur)
Éditeur
Paris : Sciences Po - Institut d'études politiques de Paris
Collection
Working papers du Programme Villes & territoires : 2010-07
Résumé
FR
S’inspirant des recherches sur les liens entre composition socioéconomique des villes et formes localisées de régulation politique, cet article analyse une ville caractérisée par la présence de structures militaires d’envergure, Toulon, et la population militaire qui y travaille et réside. Il montre les relations entre une population urbaine (et un groupe professionnel), ses formes d’organisation et d’expression d’intérêts, et son influence sur la sphère politique et les politiques publiques urbaines. Les « marins » à Toulon sont une population difficilement saisissable, mais considérée par les édiles toulonnais comme un groupe qui structure la composition sociale de la ville. Deux logiques de coordination de cette population sont mises en lumière. La première, liée à aux mécanismes de compétition électorale, relève de la nécessité de garder et de mobiliser le soutien des militaires (actifs et retraités) en tant qu’électorat de poids. La deuxième est inhérente à leur statut professionnel. Le Ministère de la Défense prend historiquement en charge les besoins de cette population, ce qui en fait un groupe faiblement gouverné en tant que public cible des politiques publiques urbaines. Pour autant, l’intégration de la Marine dans une stratégie de développement local et les nouveaux besoins de l’institution militaire font aujourd’hui des marins un nouveau public des politiques municipales.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT