Co-auteur
  • POIRIER Marine (6)
  • BURGAT François (5)
  • CATUSSE Myriam (3)
  • LOUER Laurence (2)
  • Voir plus
Type de Document
  • Contribution à un site web (25)
  • Partie ou chapitre de livre (21)
  • Article (17)
  • Article de presse ou magazine (12)
  • Voir plus
in Au nom du 11 septembre. Les démocraties à l'épreuve du terrorisme Sous la direction de BONELLI Laurent, DELTOMBE Thomas, BIGO Didier Publié en 2008
3
vues

3
téléchargements
Dans le contexte de la guerre en Iraq, l'émergence fulgurante d'Abou Moussab al-Zarqawi sur la scène médiatique et politique internationale est un cas d'école. De fait, l'apparition de cette figure nous renseigne sans doute moins sur la situation et la stratégie des insurgés en Iraq que sur les mécanismes de notre système d'information et de propagande. Rarement un ennemi aura été autant « construit » pour personnifier avec autant de perfection la menace, et pour caricaturer une situation politique pourtant particulièrement complexe. En l'espace de quelques mois au cours de l'année 2004, s'est répandue autour de cette figure de « voyou du jihad » un discours mythologique repris à l'envie par un grand nombre d'acteurs aux objectifs différents : journalistes, experts, chercheurs, décideurs et... insurgés.

in Observatoire international du fait religieux (bulletin n°5 - février 2017) Sous la direction de DIECKHOFF Alain, PORTIER Philippe Publié en 2017-02
7
vues

0
téléchargements
Depuis une quinzaine d’années, les relations entre monarchies du Golfe ont été massivement lues à la lumière de la rivalité entre l’Arabie Saoudite et le Qatar. En dépit de sa petite taille, ce dernier semblait développer une diplomatie indépendante (à travers le rôle joué par la chaîne al-Jazeera notamment), tournée vers les acteurs islamistes dans le sillage des Frères musulmans. Par contraste, l’Arabie saoudite s’appuyait sur des acteurs religieux rétifs à l’engagement politique et partisan (souvent décrits comme wahhabites) mais développait surtout une politique étrangère caractérisée par le pragmatisme. Cette tension a atteint son paroxysme au moment des soulèvements arabes de 2011.

in Afrique du Nord, Moyen-Orient 2012-2013. Printemps arabes : trajectoires variées, incertitudes persistantes Sous la direction de CHARILLON Frédéric, DIECKHOFF Alain Publié en 2012
BONNEFOY Laurent
1
vues

0
téléchargements

174
vues

0
téléchargements
Dialogue entre Laurent Bonnefoy, Alain Dieckhoff et Stéphane Lacroix autour du colloque Regards sur le fondamentalisme sunnite organisé au CERI les 5 et 6 décembre 2016.

in Alternatives économiques. Hors-série Publié en 2019-01
18
vues

0
téléchargements
Prenant le contre-pied de Daech et s'affranchissant de la ligne de Ben Laden, le réseau jihadiste s'est décentralisé et a su s'adapter aux contextes locaux.

in Revue française de science politique Publié en 2012
BONNEFOY Laurent
POIRIER Marine
6
vues

6
téléchargements
En s’intéressant aux mobilisations nées du processus révolutionnaire yéménite engagé en janvier 2011, cet article, né d’une longue expérience de terrain partagée, étudie les interactions entre des pratiques émergentes et les « propriétés structurelles des systèmes sociaux ». Il fait l’hypothèse d’une dualité du processus révolutionnaire qui apparaît comme produit par les acteurs qui le portent mais aussi comme contraint par une structure historique, sociale et politique. Il interroge ainsi la capacité de l’événement révolutionnaire à générer de l’innovation militante mais également à poindre lui-même du croisement entre les pratiques émergentes et la reprise en main du processus par des réseaux de mobilisation existants et des acteurs politiques déjà institutionnalisés.

in Oxford Encyclopedia of the Islamic World Publié en 2009
BONNEFOY Laurent
0
vues

0
téléchargements

24
vues

0
téléchargements
Questions à Laurent Bonnefoy et François Burgat, responsables du dossier « Avec ou sans les Frères. Les islamistes arabes face à la résilience autoritaire , Critique internationale, n° 78, janvier-mars 2018. Propos recueillis par Catherine Burucoa.

164
vues

0
téléchargements
Le Yémen a longtemps fasciné bien des voyageurs, parfois illustres, d’Ibn Battuta à Arthur Rimbaud et André Malraux. Il apparaît comme l’incarnation d’une authenticité tant arabe que musulmane. Toutefois, bien que pris dans les soubresauts de l’histoire mondiale (colonisation, guerre froide et terrorisme) et occupant une place stratégique à la croisée des continents, il reste mal connu et perçu comme marginal et passif. Patrie d’origine de la famille Ben Laden, lieu où l’attentat contre Charlie Hebdo a été commandité, le Yémen a émergé en tant que menace à la sécurité internationale dans le contexte de la guerre mondiale contre le terrorisme et a vu son image se détériorer. L’offensive armée saoudienne lancée en mars 2015 en a fait une victime directe de la lutte entre puissances régionales. L’ambition de cet ouvrage est de dépasser ces perceptions catastrophistes et cette lecture purement sécuritaire pour s’intéresser aux modes d’intégration du Yémen dans les relations internationales. Il s’agit, à partir de figures et d’interactions spécifiques (du diplomate au terroriste en passant par le migrant et l’artiste), d’analyser la place qu’occupent cet État et cette société dans les enjeux contemporains. Car le Yémen, loin d’être une marge, se trouve au cœur de processus fondamentaux qui ont trait aux flux transnationaux, aux mécanismes de domination et aux résistances qu’ils engendrent. Mieux le comprendre, c’est aussi mieux appréhender un Moyen-Orient et un monde en crise. (Résumé éditeur)

in Site du CERI Publié en 2018-02-12
48
vues

0
téléchargements
Après être resté longtemps sous les radars médiatiques et diplomatiques, le conflit yéménite, vieux de trois ans, connait une visibilité croissante...

Suivant