Type
Article
Titre
Entre l'Europe et l'Amérique
Dans
Etudes du CERI
Éditeur
FR : Centre de recherches internationales
Numéro
100
Pages
14 - 16 p.
ISSN
12978450
Résumé
FR
Le 16 avril 2003 fut signé à Athènes, au pied du Panthéon, le traité d'adhésion de dix nouveaux membres de l'Union européenne. Huit d'entre eux étaient des pays d'Europe centrale (la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie, la Hongrie, la Slovénie, l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie), et il semblait que l'on scellait là le « retour en Europe » espéré dans les pays ex-communistes depuis 1989. Pourtant, ce qui aurait dû être une fête de l'unification de l'Europe fut vécu comme un moment de sa division et de sa fragilisation. La crise irakienne a en effet révélé les fractures sous-jacentes de l'Europe, alors même que le processus d'élargissement parvenait à son terme. D'où une certaine perplexité face à l'arrivée de nouveaux membres, des interrogations et des craintes sur la viabilité et la cohésion de l'UE élargie. Si les référendums ont clairement affiché le soutien des pays de l'Est à l'élargissement (le « oui » a emporté autour de 90 % des suffrages en Slovénie et en Slovaquie, les trois quarts en République tchèque ou en Hongrie, environ les deux tiers dans les Pays baltes), on note une baisse d'enthousiasme dans les pays membres de l'UE, particulièrement en France qui est (avec l'Autriche) le pays le plus réticent. La guerre en Irak et la crise transatlantique n'ont fait qu'accentuer une tendance qui était déjà présente auparavant (...).

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT