Type
Article
Titre
Demogue et son temps : réflexions introductives sur son nihilisme juridique
Éditeur
BE : Université Saint-Louis - Bruxelles
Numéro
56
Pages
5 - 19 p.
ISSN
07702310
Résumé
FR
René Demogue ne fait guère partie de la mémoire collective des juristes français. Il ne figure pas vraiment au Panthéon des grands civilistes de la première moitié du XXe siècle : Henri Capitant, Louis Josserand, Marcel Planiol ou encore Georges Ripert le dépassent en notoriété. Il n’est même pas mentionné parmi les principaux contestataires que l’institution a plus ou moins marginalisés ; Demogue n’est ni Édouard Lambert ni Emmanuel Lévy. André-Jean Arnaud dit simplement de lui qu’il a « commencé par assouplir les doctrines de l’exégèse pour les adapter à l’évolution socioéconomique et politique »1. Demogue serait donc un auteur de second plan, intermédiaire entre deux époques, si ce n’est entre deux écoles : celle de l’exégèse, ou plus exactement du code, et celle qui s’est ellemême qualifiée de « scientifique » (...).
CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT