Co-auteur
  • BERGERON Henri (11)
  • CASTEL Patrick (9)
  • BENOÎT Cyril (2)
  • BARRAUD DE LAGERIE Pauline (2)
  • Voir plus
Type de Document
  • Communication non publiée (18)
  • Article (14)
  • Partie ou chapitre de livre (6)
  • Contribution à un site web (5)
  • Voir plus
in Marchés contestés. Quand le marché rencontre la morale Publié en 2015-01
30
vues

30
téléchargements
"Si l’on devait établir un palmarès des marchandises contestées, les drogues occuperaient sans doute les tout premiers rangs. La simple évocation du terme « drogue » suscite encore chez de nombreuses personnes l’image d’un « junkie » tombé dans la déchéance, subjugué par la force envoutante du produit et ingérant la substance maudite dans un taudis sombre et glauque, ou l’image tout aussi repoussante du « dealer » profitant de la faiblesse et de la dépendance de ses « victimes » pour leur vendre à prix d’or une substance frelatée. Quels que puissent être les motifs et justifications invoqués, « la prise de drogue est, depuis longtemps déjà, moralement réprouvée, médicalement appréhendée et juridiquement sanctionnée » (Bergeron, 2009, p. 11). Au sein de cet univers des drogues, le cannabis occupe pourtant une place singulière." [Premières lignes]

in Revue française de science politique (English) Publié en 2011
5
vues

0
téléchargements
By studying the case of obesity prevention, this paper aims to shed light on the reorganization of public health policies in France. This analysis of mechanisms by which a private operator establishes itself as a legitimate and leading actor (of a program now present in more than 200 cities) enables an insight into the articulation between policies carried out by the state and the municipalities on one hand, and an original mode of policy privatization on the other hand. This operator does not fit into the usual categories for analysis of policy, but corresponds more to the figure of the private entrepreneur succeeding in creating a durable role for himself on the border of two heterogeneous worlds, which often find themselves in conflict, that of public health and the market.

in Revue française de science politique Publié en 2011-04
19
vues

19
téléchargements
En prenant le cas de la prévention de l’obésité, le papier contribue à éclairer les recompositions de l’action publique dans le champ de la santé publique en France. L’analyse des mécanismes présidant à l’affirmation d’un opérateur privé dans le champ comme acteur légitime et de premier plan (se développant désormais dans plus de 200 villes) constitue un point d’observation privilégié de l’articulation entre action de l’Etat et action des municipalités d’une part et d’un mode privatisation original de l’action publique d’autre part. Cet acteur ne se laisse pas facilement saisir par les catégories usuelles d’analyse de l’action publique mais correspond davantage à la figure de l’entrepreneur privé, parvenu à s’installer et à agir durablement à la frontière de deux mondes hétérogènes, et même antagonistes à bien des égards, celui de la santé publique et du marché.

11
vues

0
téléchargements
Cet article entend apporter une contribution à la littérature sur le rôle des entrepreneurs dans le changement social et institutionnel. Après avoir décrit les figures de « l’entrepreneur-passeur » et de « l’entrepreneur-traducteur », déjà clairement identifiées en sociologie, les auteurs proposent une troisième figure, celle de « l’entrepreneur-frontière », défini tout à la fois comme acteur à la frontière d’univers cloisonnés, objet-frontière et garde-frontière. L’étude de la genèse d’un programme français de prévention de l’obésité infantile conduit à identifier certains de ses promoteurs comme des entrepreneurs-frontières. L’article montre que ces promoteurs ont multiplié les présentations de soi pour se fondre dans un univers institutionnel traversé par de multiples frontières et conflits. Adoptant le point de vue symétrique des partenaires du programme, les auteurs montrent que leur enrôlement a reposé sur une série de projections et d’appropriations sélectives concernant l’identité des promoteurs du programme et les actions développées.

5
vues

5
téléchargements
The worth of goods constitue un point d’étape important au sein de la littérature qui s’est développée en sociologie depuis une trentaine d’années autour des processus de construction de la valeur économique. Deux termes anglo-saxons particulièrement en vogue dans la sociologie économique récente servent de cadre conceptuel à l’introduction rédigée par Patrik Aspers et Jens Beckert comme à l’ensemble de l’ouvrage. [Premières lignes]

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour l’année 2019 (PFLSS 2019), présenté par les ministres Agnès Buzyn et Gérald Darmanin le 25 septembre dernier, comporte deux mesures visant à favoriser le développement des médicaments génériques. L’une d’elles consisterait à rembourser, à partir de 2020, les médicaments originaux sur la base du prix du générique. Bien qu’elle soit présentée comme nouvelle, cette mesure reprend (et étend ?) un dispositif créé en 2003 et déjà appliqué à certains groupes génériques : les tarifs forfaitaires de responsabilité. (Premier paragraphe)

Cette communication n'a pas de résumé.

Cette communication n'a pas de résumé.

4
vues

0
téléchargements
Bien que, depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, l’État contrôle en France les prix et les taux de remboursement des médicaments, il n’est jamais parvenu à juguler la croissance des dépenses de santé liées à la prescription et à la consommation médicale. La politique des médicaments génériques initiée en 1995 constitue de ce fait une profonde révolution dans la régulation du marché français du médicament puisqu’elle entend faire reposer les économies réalisées par l’Assurance Maladie sur la concurrence par les prix. Pourtant, Étienne Nouguez montre ici que loin de se traduire par une totale libéralisation du marché des médicaments, cette politique peut être interprétée comme un retour en force de l’État qui tente d’utiliser les mécanismes marchands pour asseoir un contrôle plus fort sur les comportements des laboratoires, des patients, des médecins et des pharmaciens.

Suivant