Type
Periodical issue
Title
Roms migrants en ville : Pratiques et politiques
In
Géocarrefour
Author(s)
LEGROS Olivier - Cités, Territoires, Environnement et Sociétés (Publishing director)
VITALE Tommaso - Centre d'études européennes et de politique comparée (Publishing director)
Editor
FR
Pages
142 p.
ISSN
16274873
Abstract
FR
Coordonné par Olivier Legros et par Tommaso Vitale, tous deux membres d’Urba-Rom, Observatoire européen des politiques en direction des groupes dits roms/tsiganes, ce numéro de Géocarrefour, qui réunit cinq contributions de jeunes chercheurs et un entretien avec un leader associatif rom kosovar, porte sur une thématique émergente : l’entre-deux des politiques publiques et des pratiques des migrants roms originaires d’Europe centrale et des Balkans dans les villes françaises et italiennes. Pourquoi ce parti pris urbain ? Tout simplement parce qu’aujourd’hui la « question rom » est surtout une question urbaine en Europe occidentale. En effet, comme tant d’autres migrants, les Roms en provenance de l’Europe centrale et des Balkans, sont attirés par les villes, en particulier les métropolesoù se concentrent désormais les opportunités, en particulier celles économiques. En outre, les controverses suscitées par la présence de migrants roms en situation précaire impliquent des acteurs urbains : riverains, comités de soutien, associations, organisations non gouvernementales, associations, formations politiques et institutions locales. Les contributions réunies dans ce dossier montrent la place primordiale des politiques publiques dans la conduite des comportements individuels et collectifs, et peut-être dans la fabrication des identités. Privilégiant l’expulsion et l’état d’exception, les politiques engagées en France et en Italie installent en effet de nombreux migrants roms dans la précarité et l’incertitude, tout en augmentant la visibilité de ces derniers dans l’espace politico-médiatique. Dans les métropoles et dans les grandes villes où la ressource foncière se fait de plus en plus rare, le processus prend un tour particulier car l’allocation des places y constitue, sans doute plus qu’ailleurs, un élément majeur de la « question rom » et de son traitement par les pouvoirs publics. La diversité des trajectoires migratoires des Roms dans les villes de France et d’Italie invite toutefois à nuancer ce constat pessimiste.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT