Type
Article
Title
Introduction : Les monarchies du Golfe face au printemps arabe
In
Les Dossiers du CERI
Editor
FR : Centre de recherches internationales
Pages
1 - 4 p.
ISSN
22680632
Abstract
FR
La concaténation1 de soulèvements qui frappe le monde arabe depuis décembre 2010 n’a pas épargné les Etats du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) : l’Arabie Saoudite, le Koweït, le Bahreïn, le Qatar, les Emirats Arabes Unis et l’Oman. Parmi les plus grands producteurs au monde de pétrole et de gaz, cet ensemble politique et économique, qui affiche une volonté d’émuler l’Union européenne, compte quelques-uns des pays les plus riches de la planète : le Qatar se place ainsi en tête pour le revenu per capita dans les listes établies respectivement par le FMI et la Banque Mondiale en 2010. Les Emirats Arabes Unis et le Koweït se retrouvent également très bien placés dans ces classements. Les pays du CCG se ressemblent par ailleurs par leur régime politique, des monarchies de facto ou de jure, qui voient dans tous les cas la domination pluriséculaire de dynasties aux pratiques autoritaires plus ou moins mâtinées de participation politique (...).

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT