Type
Working paper
Titre
Al-Qaida au Sud de la Mediterranée
Éditeur
IEMed - Institut Européen de la Méditerranée
Collection
Papers IEMED : 3
Résumé
FR
Al-Qaida s’est forgée en migrant vers l’Orient de l’Islam et en tournant le dos à la Méditerranée. C’est en effet vers 1989 qu’un réseau de combattants arabes, formés au Pakistan pour le jihad antisoviétique en Afghanistan, s’est constitué sous forme de base (qâ’ida) de données. Et c’est en 1996 qu’Oussama Ben Laden, richissime apatride expulsé du Soudan, a lancé publiquement, depuis l’Afghanistan, le jihad global contre l’Amérique, coupable à ses yeux d’occuper « la terre des deux Saintes mosquées », l’Arabie saoudite. Cette matrice pakistano-afghane d’une organisation dirigée par un Saoudien déchu a durablement détourné Al-Qaida de la rive sud de la Méditerranée, vue au mieux comme un espace de transit vers d’autres terres de jihad. Mais l’année 2007, avec l’émergence d’Al-Qaida au Maghreb Islamique (AQMI), en Algérie, et de Fath al-Islam, au Liban, semble marquée par un investissement majeur du jihad global dans cette zone longtemps négligée. C’est ce processus complexe dont cet article entend présenter les grandes lignes (...).
CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT