Type
Article
Titre
L’emprise de la méritocratie scolaire : quelle légitimité ?
Dans
Revue française de sociologie
Auteur(s)
DURU-BELLAT Marie - Observatoire sociologique du changement (Auteur)
TENRET Elise - Economie et Sociologie (Auteur)
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Volume
50
Numéro
2
Pages
229 - 258 p.
ISSN
00352969
Mots clés
Méritocratie scolaire, Inégalités, Légitimité
Résumé
FR | EN
Si la sociologie de l’éducation s’est attachée à établir que l’école (re)produit des inégalités sociales, peu de travaux empiriques se sont posé la question de savoir si l’école légitime les inégalités qu’elle crée, en inculquant aux élèves à la fois le principe de mérite et la légitimité de la méritocratie scolaire. L’enjeu de cette question, souligné notamment par les psychologues sociaux, fortement impliqués dans ce domaine d’étude, est pourtant très important. L’étude empirique présentée ici, qui conjugue à la fois une enquête réalisée auprès d’étudiants de première année d’enseignement supérieur et une série d’entretiens réalisés auprès d’adultes, montre que l’intériorisation de la méritocratie scolaire est loin d’être parfaite. Celle-ci fait l’objet de critiques principalement sur deux points : la capacité du diplôme à refléter le mérite, d’une part, et la légitimité de l’assimilation entre mérite scolaire et mérite professionnel, d’autre part. Cette étude atteste aussi de l’influence modérée – car contradictoire – exercée par la formation reçue sur les jugements, dans la mesure où l’éducation reçue renforce à la fois la croyance en la légitimité de la méritocratie scolaire, tout en donnant les moyens d’en percevoir les limites.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT