Type
Article
Titre
Émeutes, ségrégation urbaine et aliénation politique
Dans
Revue française de science politique
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Volume
58
Numéro
3
Pages
377 - 401 p.
ISSN
00352950
DOI
10.3917/rfsp.583.0377
Mots clés
Emeute urbaine, Ségrégation, Intégration politique
Résumé
FR | EN
Les trois semaines d’émeutes urbaines d’octobre et novembre 2005 constituèrent un épisode de violence collective exceptionnel, même en France où la tradition protestataire est vive. Leur ampleur, leur concentration dans le temps, leur caractère spectaculaire ont attiré l’attention de la presse internationale. On s’est intéressé ici aux dimensions sociales et structurelles de ces émeutes, en commençant par souligner les effets des différences entre les villes sur le plan démographique, sur celui de la situation de l’emploi et du logement, s’agissant de la ségrégation spatiale et des discriminations. Prenant pour ensemble de référence les communes de plus de 65 000 habitants hors Île-de-France et les communes de plus de 25 000 habitants en Île-de-France, soit environ 210 villes, l’article précise les déterminants sociaux de l’émergence des émeutes dans certaines de ces communes et pas dans les autres.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT