Type
Article
Title
Guerre civile et oeuvres pies en Algérie
In
Critique internationale
Editor
FR : Presses de Sciences Po
Volume
4
Number
4
Pages
127 - 137 p.
ISSN
12907839
Abstract
FR | EN
Après de longues années de pratique clientéliste des notables FLN, le charisme des combattants de l'indépendance s'est épuisé. Une force nouvelle, le FIS, a pris le relais : par une stratégie de la bienfaisance hardiment conduite au nom de l'islam, ses élus municipaux de 1990 soulèvent l'enthousiasme qui conduit à la victoire islamiste aux législatives de 1991. L'interruption du processus électoral et la guerre civile font alors surgir une autre figure du "bienfaiteur", l'émir de la guérilla, suivi à son tour par de nouveaux notables sous les espèces du milicien ou de l'élu RND. La guerre, le racket, la libéralisation de l'économie et l'aide internationale prodiguée au régime ont fourni des opportunités d'enrichissement (donc de largesse) qui font exploser l'offre de "bienfaits" - sans que se retrouve cette combinaison exceptionnelle de bienfaisance et d'idéal politico-moral qui avait fait le succès du FIS.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT