Type
Article
Titre
Risques et limites d’un retour du nationalisme en Serbie
Dans
Critique internationale
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Numéro
25
Pages
29 - 42 p.
ISSN
12907839
Résumé
FR | EN
En dépit du renversement de Slobodan Milosevic, la persistance du nationalisme en Serbie est bien réelle. À cela plusieurs raisons : tout d’abord, le nationalisme est devenu la matrice idéologique des élites serbes après le communisme ; ensuite, les appareils d’État, et notamment les services de sécurité, sont restés pour l’essentiel en place après 2000 ; par ailleurs, le vote nationaliste traduit souvent les difficultés économiques des victimes de la transition économique ; enfin, les revendications territoriales, au Kosovo notamment, ne cessent de renforcer le sentiment nationaliste. L’intégration de la Serbie dans l’Union européenne pourrait sans doute faire en sorte d’en éviter les dérives.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT