Type
Communication non publiée
Titre
Quatre contrastes franco-polonais concernant la politique de l’UE à l'égard des voisins orientaux
Éditeur
CERI
Nom de la conférence
Colloque « La France et la Pologne dans l’Union Européenne. Saurons-nous faire avancer l’Europe ensemble ? »
Date(s) de la conférence
2004-09-08
Lieu de la conférence
Varsovie, POLOGNE
Résumé
FR
A ceux qui se montrent sceptiques sur la possibilité d’une politique étrangère et de sécurité à 25 ou 30 pays, on répond parfois qu’elle se construit déjà dans la relation de l’UE avec sa périphérie, qu’il s’agisse des Balkans ou, plus récemment, des voisins de l’Est. Avec le récent élargissement de l’UE son centre de gravité se déplace vers l’Est et l’UE découvre de nouveaux voisins : l’Ukraine, la Biélorussie et la Moldavie (avec l’entrée de la Roumanie en 2007). La nouvelle politique de l’Union, présentée en mai dernier, répond à une double préoccupation : d’une part, éviter de dresser de nouvelles barrières entre les pays de l’UE élargie et ceux qui restent en dehors ; d’autre part, dissuader ces derniers de penser leur relation avec l’UE seulement à travers le prisme d’une adhésion future. Günther Verheugen, promoteur du ‘big bang’ pour l’adhésion de l’Europe Centrale et aujourd’hui de la Turquie, affirme clairement que ces pays « ne bénéficient pas d’une perspective d’adhésion future ». Autant Français et Polonais s’accordent sur l’objectif premier, autant ils risquent d’avoir des différends sur le second. Il est important de les comprendre pour mieux les surmonter. On peut tenter de le faire à travers quatre contrastes.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT