Type
Article
Titre
Circuler, refouler, enfermer, éloigner : zones d’attente et centre de rétentions aux frontières des démocraties occidentales
Dans
Cultures et conflits
Éditeur
FR : Éditions L'Harmattan
Numéro
23
Pages
3 - 5 p.
ISSN
1157996X
Résumé
FR
La France vient de connaître avec le débat autour des « sans papiers » une forte polémique. Pour le gouvernement la situation illégale de la plupart des personnes les empêche d'avoir un droit à exiger des droits. Ils peuvent tout au plus demander des conditions plus humaines pour leur retour ou un certain délai. Pour les associations et partis d’opposition mobilisés auprès des sans papiers, la situation illégale a été créée par le gouvernement et l'inconséquence des lois Pasqua de 1993. On ne pourrait donc leur reprocher leur illégalité qui n'est certainement pas, dans ce cas, une clandestinité sur le territoire français. Le collège des médiateurs avait cru pouvoir un moment convaincre le gouvernement d'une nécessité d'aller au-delà de l'application stricte de la loi, mais les événements ont montré le contraire. Nos collègues d'Esprit, d'Hommes et Migration, du Monde Diplomatique ont déjà rendu compte avec finesse des ambiguïtés des différentes positions, en particulier gouvernementale 1. Le débat s'est centré sur l'application des lois Pasqua et leur éventuelle réforme (...).

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT