Type
Article
Title
Quelques questions sur la globalisation culturelle
In
Critique internationale
Author(s)
BOUISSOU Jean-Marie - Centre de recherches internationales (Author)
Editor
FR : Presses de Sciences Po
Number
38
Pages
9 - 18 p.
ISSN
12907839
Keywords
interaction entre les cultures, films d’animation japonais, mythologie gréco-romaine
Abstract
FR
L’interaction entre les cultures est un phénomène aussi ancien que les civilisations elles-mêmes. Romain Chappuis le rappelle dans ces « Variations », en utilisant, pour analyser des manga et des films d’animation japonais, des concepts élaborés pour étudier la réception de la culture grecque par les Romains. De tout temps, mythes et dieux se sont mêlés et métissés, que ce soit dans la mythologie gréco-romaine, dans le melting pot culturel hellénistique, où se mélangeaient les influences macédoniennes, grecques, égyptiennes et de l’Orient lointain, ou encore dans la fusion des bouddhas venus de l’Inde, des divins sages du taoïsme chinois et des kami du shintô japonais. L’ère des métissages divins a pris fin, dans la partie du monde sous domination occidentale ou arabe, avec l’avènement des monothéismes conquérants aux dieux jaloux, dont les zélateurs ont parfois éradiqué les cultures préexistantes sur des continents entiers. Ainsi semble-t-il y avoir, de longue date, deux faces à l’interaction des cultures. La face lumineuse, faite de croisements pacifiques, dont le principe actif ne serait rien d’autre que l’attraction qu’une civilisation est capable d’exercer sur des cultures moins évoluées qu’elle enrichit : « La Grèce soumise soumit son farouche vainqueur et porta les arts dans le rustique Latium » (Horace, Epîtres). Et la face sombre de l’impérialisme culturel brutal, dont les ressorts sont la volonté de domination et son inséparable alter ego, le lucre : croisés, conquistadors et colonisateurs de tous les temps, « convertissant » ou « civilisant » et pillant d’un même mouvement… [Premier paragraphe]

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT