Type
Article
Titre
Impôts, charges sociales et compétitivité : Le CICE : un instrument mixte
Auteur(s)
Éditeur
Paris : OFCE
Numéro
139
Pages
61 - 88 p.
ISSN
12659576
DOI
10.3917/reof.139.0061
Mots clés
CICE, Charges sociales, Compétitivité, Exportation
Résumé
FR
Cet article cherche à apprécier si en dépit de la nature mixte du CICE – un crédit d'impôt adossé à une baisse indirecte du coût du travail – des résultats en termes de compétitivité sont prévisibles. Il montre que l'effet du CICE sur l’emploi devrait être plus limité que des mesures comparables comme l'allègement sur les charges patronales des travailleurs à bas salaires, alors qu’en revanche, le CICE bénéficie plus aux entreprises exportatrices. Par ailleurs, l’observation d’une prime de salaires dans le groupe des exportateurs montre le rôle important de la compétitivité hors-prix dans la décision d’exporter, en particulier pour les groupes d’entreprises bénéficiant le plus du CICE. En parallèle avec les évaluations initiales fournies par l’INSEE indiquant une place prépondérante de l’investissement dans l’allocation du gain CICE par les entreprises (voir Gorin et Renne, 2014), nos résultats suggèrent que le CICE devrait avoir un effet positif sur les performances à l’exportation à travers une amélioration des marges et de la compétitivité hors-prix. Les résultats descriptifs montrent que le CICE cible les entreprises les plus « nécessiteuses » : celles qui ont des marges faibles, des contraintes d’investissement élevées, des contraintes pour entrer sur les marchés d’exportations, et des exportations en valeur plus faibles.
CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT