Type
Article
Title
Jusqu'où peut-on privatiser la défense ?
In
Sociétal
Author(s)
BELLAIS Renaud - Pôle Sciences Humaines et Sociales (Author)
FOUCAULT Martial - UM Département des Sciences Politiques (Author)
Editor
FR
Volume
40
Number
2
Pages
43 - 46 p.
ISSN
12743356
Abstract
FR
S'il est un domaine où la modernisation de l'Etat dispose en France d'un vaste champ de manoeuvre, c'est bien celui de la loi de programmation militaire 2003-2008. La défense, qui a la charge de ces biens publics supérieurs que sont la paix et la sécurité, doit rendre compte à la nation de ce qu'elle dépense. Or il devient de plus en plus difficile de concilier les contraintes budgétaires et les objectifs stratégiques, car le coût des armées modernes, de leur organisation et de leurs équipements est en constante augmentation. Un des moyens, pour les pouvoirs publics, d'améliorer l'efficacité de la dépense est de nouer des relations contractuelles avec le secteur privé. Ces partenariats public-privé ont été mis en oeuvre dans la dernière décennie au Royaume-Uni. Il n'est pas sûr, pourtant, qu'ils puissent être poussés très loin sans entamer la souveraineté de l'Etat et la vocation même de la défense.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT