Type
Rapport
Titre
Paris, le combat de dames
Éditeur
Paris : CEVIPOF
Pages
6 p.
Résumé
FR
Paris fait partie des villes où les élections municipales se dérouleront dans un jeu politique ouvert par le retrait de son maire sortant Bertrand Delanoë au terme de deux mandats. Dans cette situation d’ouverture, les profils politiques très différents des deux principaux concurrents qui s’affrontent dans « un combat de dames » prennent tout leur intérêt. D’un côté, Anne Hidalgo, candidate PS au fauteuil de maire de Paris, est à la tête des listes de rassemblement PS-PC-PRG, pimentées par la présence de quelques conseillers sortants du MoDem. Elle peut faire état d’une expérience de cabinets ministériels qui se conjugue avec une carrière d’élue locale comme 1 ère adjointe de l’équipe du maire sortant depuis 2001 puis de conseillère régionale d’Île-de-France depuis 2004. Elle est enfin soutenue par Bertrand Delanoë. De l’autre côté, Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la tête des listes de rassemblement UMP-MoDem-UDI cumule des expériences politiques d’envergure nationale – députée de l’Essonne depuis 2002, plusieurs fois ministre sous la présidence Sarkozy – avec une expérience locale de maire de Longjumeau (Essonne) depuis 2008. Toutes deux ont été adoubées par leurs partis pour présenter leur candidature au fauteuil de maire de Paris au terme d’élections primaires. Dans ces conditions, la reconduction de la gauche sera-t-elle plus ou moins aisée que la reconquête de Paris par la droite ?

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT