Coauthor
  • GAUTIER Erwan (9)
  • ROUX Sébastien (5)
  • SAFI Mirna (4)
  • LECAT Rémy (3)
  • Show more
Document Type
  • Article (10)
  • Working paper (6)
  • Part or chapter of a book (3)
  • Web site contribution (3)
  • Show more
in COGITO, la lettre de la recherche à Sciences Po Publication date 2018-04
2
views

0
downloads
Économiste, Denis Fougère est directeur de recherches au CNRS à l’Observatoire sociologique du changement (OSC) de Sciences Po. Il codirige avec Agnès van Zanten l’axe « Politiques éducatives » du LIEPP. Il consacre ses recherches à l’évaluation des politiques publiques, notamment celles relatives au marché du travail et au système éducatif. Il présente ici une recherche qui, appliquant des méthodes économétriques sur données individuelles, analyse le parcours scolaire d'une cohorte de collégiens entrés en sixième en 2007.

in VOX CEPR's Policy Portal Publication date 2016-05
GAUTIER Erwan
ROUX Sébastien
2
views

0
downloads
In light of the Eurozone Crisis, some countries have implemented reforms to collective wage bargaining institutions, which can be responsible for wage rigidities that are problematic in the face of rising unemployment. This column describes collective wage bargaining in France and how national minimum wage increases are transmitted to wage floors set by industry-level agreements. An increase in the national minimum wage leads to an increase in negotiated industry-level wage floors, which firms then use as references for their wage policy. This might partly explain why French base wages have continued to increase despite recent rising unemployment.

6
views

6
downloads
Cet article est une étude empirique portant sur les ajustements des salaires minima de branche en France et sur leur interaction possible avec les hausses du SMIC (salaire minimum interprofessionnel de croissance). Nous avons construit pour cette étude une base de données contenant près de 48 000 salaires minima de branche associés à des postes spécifiques dans plus de 340 branches sur la période 2006-2014. Nous obtenons que le SMIC a un effet significatif sur la saisonnalité et le calendrier des négociations de branche. L’inflation, les hausses de salaire dans la branche et les hausses de SMIC (en termes réels) sont les principaux déterminants des hausses des minima de branche et les élasticités des minima de branche par rapport à ces variables sont respectivement de 0.6, 0.3 et 0.25. Les élasticités des minima de branches par rapport à l’inflation ou au SMIC diminuent le long de la distribution des minimas mais restent positives pour tous les niveaux de minima.

4
views

0
downloads
This paper examines empirically the dynamics of wage floors defined in industry-level wage agreements in France. It also investigates how industry-level wage floor adjustment interacts with changes in the national minimum wage (NMW hereafter). For this, we have collected a unique dataset of approximately 3,200 industry-level wage agreements containing about 70,000 occupation-specific wage floors in 367 industries over the period 2006Q1-2017Q4. Our main results are the following. Wage floors are quite rigid, adjusting only once a year on average. They mostly adjust in the first quarter of the year and the NMW shapes the timing of industry-level wage bargaining. Inflation but also changes in past aggregate wage increases and in the real NMW are the main drivers of wage floor adjustments. Elasticities of wage floors with respect to these macro variables are 0.6, 0.4 and 0.3 respectively. Inflation and the NMW have both decreasing but positive effects all along the wage floor distribution. (Published in Labour Economics)

In this paper, we investigate the effect of real estate prices on productive investment. We build a simple theoretical framework of firms’ investment with credit rationing and real estate collateral. We show that real estate prices affect firms’ borrowing capacities through two channels. An increase in real estate prices raises the value of the firms’ pledgeable assets and mitigates the agency problem characterizing the creditor-entrepreneur relationship. It simultaneously cuts the expected profit due to the increase in the cost of inputs. While the literature only focuses on the first channel, the identification of the second channel allows for heterogeneous effects of real estate prices on investment across firms. We test our theoretical predictions using a large French database. We do find heterogeneous effects of real estate prices on productive investment depending on the position of the firms in the sectoral distributions of real estate holdings. Our preferred estimates indicate that a 10% increase in real estate prices causes a 1% decrease in the investment rate of firms in the first decile of the distribution but a 6% increase in the investment rate of firms belonging to the last decile.

De la fin des années 1990 à la crise financière, dans de nombreux pays avancés, les prix de l’immobilier ont connu une très forte expansion, sans précédent du point de vue de son ampleur et de sa durée, suscitant chez les analystes des interrogations quant à son impact sur l’investissement productif. Dans des pays comme l’Espagne où les prix de l’immobilier ont chuté après une très forte hausse, l’ajustement a fait apparaître une très mauvaise allocation du capital et entraîné un rééquilibrage au profit du secteur exportateur (Cette, Fernald et Mojon, 2016). En France, en revanche, il n’y a pas eu de correction significative des prix de l’immobilier. Ces derniers sont demeurés plus élevés que dans les années 1990 par rapport aux prix à la consommation ou aux prix des équipements. Cela étant, la France suscite également des interrogations quant à l’impact de la très forte expansion des prix de l’immobilier sur l’allocation sectorielle et sur l’investissement productif (Askenazy, 2013). Cette expansion a-t-elle altéré l’allocation de l’investissement, en le dirigeant vers les entreprises et les secteurs moins productifs ? L’effet des hausses des prix de l’immobilier sur le collatéral est atténué par un effet de rentabilité négatif. Jusqu’à présent, la littérature s’est principalement intéressée au canal du collatéral. Sur un marché du crédit imparfait, le dépôt de collatéral renforce la capacité d’emprunt des entreprises. La capacité des prêteurs à saisir le collatéral déposé accroît la capacité d’endettement des emprunteurs car elle atténue les effets du problème de type principal-agent qui caractérise cette relation de financement externe. La mesure dans laquelle le dépôt du collatéral assouplit la contrainte de crédit dépend de la valeur de liquidation du collatéral. Les actifs immobiliers constituent souvent l’essentiel des actifs collatéralisables des entreprises car ils peuvent être facilement redéployés et ont une longue durée de vie.

in Rue de la Banque Publication date 2016-01
GAUTIER Erwan
CARLUCCIO Juan
7
views

0
downloads
Collective bargaining modify the impact of exports and imports on wages? In a seminal paper, Calmfors and Driffill (1988) show that, in firms covered by firm‑level wage agreements, wages are better linked to productivity than in firms covered by industry‑level agreements. Gürtzgen (2009) lends support to these predictions using data for German manufacturing firms. Our study looks at data from individual French firms on wages, exports/imports and collective bargaining over the period 2005‑2009. Our sample comprises more than 8,000 firms (among the largest French exporters/importers) which account for over two thirds of French exports and imports of manufactured goods. Using micro‑econometric techniques, we examine two questions: (i) do exporting and offshoring lead to higher wages and, if so, is the effect heterogeneous across workers? (ii) to what extent does wage bargaining shape the effect of trade on wages? International trade favours exports but also creates opportunities for offshoring. This Rue de la Banque studies the impact of firm-level trade activities on wages, as well as the role of collective bargaining. Both exports and offshoring have a positive impact on wages, but exports increase wages for all occupational categories, while the impact of an increase in offshoring is stronger for executives. The elasticity of wages with respect to exports and offshoring is positive and is higher for firms with collective bargaining. However, we find that collective bargaining reduces only moderately wage inequalities induced by offshoring.

in Education & formations Publication date 2017-12
RAIN Audrey
Maxime
19
views

0
downloads
Cette étude aborde la comparaison entre écoles publique et privée sous deux angles. Le premier vise à mieux comprendre le choix du secteur en début de scolarité élémentaire (CP et CE1). Ce choix diffère suivant l’environnement familial, la proximité plus ou moins grande d’une école privée du domicile, et le niveau de l’élève à l’entrée au CP. Le second vise à juger de l’efficacité du secteur privé pour faire réussir les élèves. Une comparaison directe des résultats entre les deux secteurs n’est pas pertinente, leurs élèves n’ayant pas les mêmes caractéristiques. Pour tenir compte de ces différences, nous mobilisons les informations recueillies dans le panel d’élèves entrés au CP en 1997. L’écart de distance au domicile des parents entre les écoles privée et publique les plus proches est utilisé comme variable instrumentale. Nous ne trouvons globalement pas d’effet significatif de la fréquentation d’une école privée en CP et CE1 sur les résultats à l’entrée en CE2, en mathématiques comme en français, ni sur la probabilité de redoubler au CP et au CE1.

in Revue économique Sous la direction de GLAUDE Michel, FOUGERE Denis, KRAMARZ Francis, MARGOLIS David, HERPIN Nicolas Publication date 2005
4
views

0
downloads
Numéro spécial consacré aux rapports qu’entretiennent Sociologie et Économie dans différents champs de recherche. Cette "confrontation" est ici menée dans une perspective plus appliquée susceptible de favoriser le dialogue entre disciplines avec deux ambitions complémentaires : (1) bien présenter les différentes sources d’information disponibles et en particulier valoriser les grandes collectes de données organisées par la statistique française et qui, mises à disposition des chercheurs, sont le support de travaux tant économiques que sociologiques de qualité ; (2) contribuer à mieux diffuser les différentes méthodes d’analyse des données et d’administration de la preuve (économétrie sur données individuelles). [Extraits de la présentation du numéro]

2
views

0
downloads
Purpose – The purpose of this study is to examine the empirical link between the naturalization of immigrants and their subsequent employment status in France from 1968 to 1999. Design/methodology/approach – For that purpose, longitudinal data coming from a panel dataset which follows almost 1 percent of the French population from 1968 to 1999 through information contained in the 1968, 1975, 1982, 1990 and 1999 French censuses were used. Control for the potential endogeneity of the naturalization process was through a bivariate probit model. Findings – It was found that naturalization has a significant positive relationship with immigrants' subsequent employability. This is particularly true for groups of immigrants who have a low probability of employment in the host country. Research limitations/implications – The dataset can only measure statistical association between naturalization and employment, given the lack of timing information. Interpretation in terms of causality is thus not permitted. Originality/value – The dataset used is especially valuable for studying social integration of immigrants, since it allows significant samples of immigrants, according to their country of origin, these groups being generally too small in other surveys.

Next