Type
Article
Titre
Les conflits fonciers comme analyseurs des guerres civiles : chefs de guerre, militaires américains et juges Taliban dans la Kunar
Dans
Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée
Auteur(s)
BACZKO Adam - (Auteur)
Éditeur
FR : Presses universitaires de Provence
Numéro
133
Pages
115 - 132 p.
ISSN
09971327
DOI
10.4000/remmm.8034
Mots clés
Afghanistan, justice, guerre civile, Taliban, conflits fonciers, chef de guerre, armée américaine
Résumé
FR | EN
Les conflits fonciers constituent un point d’entrée particulièrement pertinent pour éclairer la dynamique politique dans la Kunar. En effet, les disputes concernant l’héritage et les démarcations de parcelles sont d’excellents analyseurs des tensions sociales qui alimentent la guerre dans cette province rurale d’Afghanistan. La multiplication et la politisation des conflits fonciers depuis trois décennies mettent en évidence la dislocation des structures politiques et du cadre normatif qui permettaient de les réguler avant l’invasion soviétique. Par ailleurs, la comparaison entre les modes de régulations des conflits fonciers par les commandants locaux, les militaires américains et les Taliban permet de souligner les différences entre trois manières de gouverner la population. En se confrontant aux conflits fonciers, les acteurs politiques agissent directement sur les relations sociales, avec des implications décisives dans la lutte qu’ils mènent les uns contre les autres. L’analyse de la guerre par l’étude des conflits fonciers permet donc de mieux comprendre l’affaiblissement actuel des chefs de guerre, le rejet de l’armée américaine par les habitants de la Kunar et l’enracinement du mouvement Taliban.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT