Type
Doctoral (Phd) thesis
Title
(Un)safe Haven in Bangkok. Urban Refugee Protection in a Middle Income Country
Translated title
Quel asile à Bangkok ? Protéger les réfugiés urbains dans un pays à revenu moyen
Institution of defense
Paris : Sciences Po - Institut d'études politiques de Paris
Pages
332 p.
Notes
Programme doctoral en Science politique
Keywords
Refugee, Thailand, Urban refugee, Migration, Réfugié, Tthaïlande, Réfugiés urbains, Migration
Abstract
EN | FR
Depuis le début des années 1990, des pays à revenu moyen, dont la Thaïlande, ont changé de rôle dans le système international de gestion de l’asile. Ils ont commencé à attirer des réfugiés venant de tous les continents, alors qu’ils n’avaient jusque-là accueillis que des réfugiés venant de pays limitrophes. La gestion de ces nouvelles populations représente un défi, et les modèles d’action suivis par l’autorité publique dans ces pays vont prendre une importance de plus en plus centrale pour la protection des réfugiés. En Thaïlande, la quasi-totalité́ de ces nouveaux réfugiés ne venant pas de pays limitrophes vit à Bangkok, et sont donc désignés comme "réfugiés urbains". La thèse est centrée sur la double problématique suivante : Comment les réfugiés urbains sont-ils gérés en Thaïlande, que ce soit par l’État ou d’autres acteurs ? Et le modèle thaïlandais s’achemine-t-il vers celui des pays industrialisés, dans lesquels les réfugiés sont protégés et soutenus dans leurs efforts pour échapper aux persécutions, ou vers un autre modèle moins protecteur ? La thèse démontre que le modèle de gestion des réfugiés urbains mis en place par l’État thaïlandais n’est pas protecteur, et qu’il est au contraire répressif et utilitaire. Elle démontre également que le système tel qu’il existe en Thaïlande n’affiche pas de signe d’instabilité́. Au contraire, l’État, volontairement ou non, est parvenu à neutraliser la capacité́ du Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) et de la société́ civile à influencer l’autorité́ publique. L’idée que le système de gestion des réfugiés en Thaïlande convergera éventuellement avec ceux des pays occidentaux semble donc erronée.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT