Type
Article
Title
Introduction. Pour une sociologie de la rationalisation: De Max Weber aux programmes de recherche contemporains
In
L’Année sociologique
Author(s)
BEZES Philippe - Centre d'études européennes et de politique comparée (Author)
BILLOWS Sebastian - Institut de Recherche Interdisciplinaire en Sciences Sociales (IRISSO) (Author)
DURAN Patrice - École normale supérieure - Cachan (ENS Cachan) (Author)
LALLEMENT Michel - Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (Author)
Editor
FR : Presses Universitaires de France1
Volume
71
Number
1
Pages
11 - 38 p.
ISSN
00662399
Abstract
FR
1ères lignes : Le concept de rationalisation occupe une place centrale dans les travaux de Max Weber. Dans les écrits du sociologue allemand, il est à rattacher à une famille de mots construits à partir d’une racine commune, celle de ratio-raison. L’index des œuvres complètes de M. Weber (Baier, Hübinger, Rainer Lepsius, Mommsen, Schluchter & Winckelmann, 1984-2020) recense six occurrences principales (rationalité, irrationalité, rationnel, rationalisme, rationalisation, irrationalisation) auxquelles sont associées de nombreuses qualifications. Dans cet ensemble singulier, le terme « rationalisation » représente à lui seul le tiers des occurrences. Une rapide exploration du corpus des mots-clés montre également que les usages du concept ont été très inégaux. Absent des premiers travaux de M. Weber, l’expression fait une timide entrée dans les écrits consacrés à la méthodologie des sciences sociales. L’utilisation s’intensifie ensuite, principalement dans les travaux dédiés à la musique, au droit et à l’éthique économique des grandes religions. La carrière du concept est également liée aux préoccupations qui, selon Marianne Weber (1984 [1926]), deviennent prioritaires pour son époux à partir des années 1910 : celles relatives à la singularité de la civilisation occidentale regardée du point de vue de la rationalisation. Pour alimenter une telle interrogation, Max Weber a notamment, mais non exclusivement, associé la rationalisation à un modèle de développement historique marqué par la prédominance de l’action rationnelle par rapport aux moyens, elle-même orientée par des normes et régulations toujours plus formalisées et abstraites…

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT