Type
Article
Titre
Le pluralisme politique à l’épreuve de la vie privée : entre normes et pratiques
Dans
Revue française de sociologie
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Volume
56
Numéro
4
Pages
735 - 769 p.
ISSN
00352969
DOI
10.3917/rfs.564.0735
Mots clés
Homogamie politique, Hétérogamie politique, Vie privée, Opinions politiques, Politisation intime, Affects
Résumé
FR | EN
L’espace des relations interpersonnelles et privées, en tant qu’espace de politisation et d’expression des choix politiques, est peu connu. C’est à une meilleure connaissance du « citoyen privé » et de la « politisation intime » que cet article veut contribuer, en étudiant les ressemblances et les divergences idéologiques au sein du cercle des proches. Présentant les résultats d’une enquête quantitative et représentative de la population française inédite, « Famille, amour et politique », réalisée par le CEVIPOF, il examine la filiation, la conjugalité, et l’amitié et montre les interactions et les transactions qui opèrent entre le système des normes et le système des affects des individus. La famille apparaît plus hétérogame politiquement tandis que le couple et le cercle des amis sont plus homogames. Toutefois, c’est le niveau de politisation des individus qui est en dernière instance le plus déterminant. Une affiliation politique affirmée, et tout particulièrement à gauche, ainsi qu’un intérêt marqué pour la politique, renforcent toujours l’homogamie politique au sein du cercle des proches, dans les principes comme dans les faits. Plus largement, l’article ouvre une réflexion sur l’espace de la vie privée en tant que terrain d’expérience des conditions de la pluralité démocratique.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT