Type
Compte-rendu d’ouvrage
Titre
Nicolas Sallée, Éduquer sous contrainte. Une sociologie de la justice des mineurs : Éditions de l'EHESS, Paris, 2016, 232 p.
Dans
Sociologie du travail
Éditeur
FR : OpenEdition
Volume
60
Numéro
3
ISSN
00380296
Mots clés
Justice, Mineurs, Déliquance , Educateurs
Résumé
FR
Peut-on encore renouveler le champ d’étude de la délinquance juvénile en sciences sociales ? L’ouvrage de Nicolas Sallée, issu de sa thèse, semble nous prouver que cela est possible. L’auteur choisit en effet un angle d’étude original : plutôt que de se pencher sur la délinquance elle-même, ou sur son traitement juridique, il choisit de déplacer le regard vers les éducateurs de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ). En inscrivant son travail dans le champ de la sociologie des professions, Nicolas Sallée propose des pistes de compréhension renouvelées sur la fabrique du système judiciaire français de protection des mineurs. La problématique centrale de l’ouvrage est en effet celle-ci : comment concilier une prise en charge se voulant éducative ou rééducative avec la dimension punitive de ces mesures judiciaires ? Comment les éducateurs façonnent-ils leur métier en fonction de cette tension originelle qui habite la justice des mineurs et dont l’équilibre ne cesse d’évoluer au gré des périodes historiques ? L’auteur fonde son étude sur un ensemble de matériaux comprenant autant des sources archivistiques, en particulier par les archives syndicales, que l’exploitation de son terrain propre mêlant observation et entretiens oraux. L’ouvrage comprend deux parties. La première, socio-historique, analyse la genèse de l’Éducation surveillée et son orientation par le droit, les savoirs médico-judiciaires ainsi que la pratique professionnelle mise en place par les éducateurs. La deuxième partie explore le fonctionnement du métier d’éducateur à travers l’étude de différents types de structures d’accueil pour mineurs sous main de justice. [Premier paragraphe du compte-rendu]

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT