Type
Doctoral (Phd) thesis
Title
De l’immigration permanente aux migrations circulaires. L’expérience de la (re)migration dans les trajectoires individuelles en France
Translated title
From permanent migration to circular migration. The experience of (re)migration in individuals’ trajectories in France
Institution of defense
Paris : Sciences Po - Institut d'études politiques de Paris
Pages
436 p.
Notes
Programme doctoral en Sociologie
Keywords
Migration, Immigrants – second generations, Transnationalism, France, Migration, Immigrés – deuxièmes générations, Transnationalisme, France
Abstract
FR | EN
Cette thèse étudie le rôle des trajectoires migratoires depuis et vers la France métropolitaine dans les parcours individuels. Dépassant la conception traditionnelle de la migration comme un mouvement unidirectionnel et linéaire, l’objectif de cette thèse est d’abord d’améliorer la connaissance du phénomène de remigration des immigrés en France. En considérant la France à la fois comme espace d’arrivée et de départ, elle vise plus largement à renouveler l’approche des migrations en comparant différents types de migrants rarement étudiés conjointement : immigrés, natifs des DOM, Français nés à l’étranger, deuxièmes générations, et natifs de la population majoritaire. En combinant les données fiscales et du recensement de l’Échantillon Démographique Permanent (1975-1999, 2011-2016), et de l’enquête Trajectoires et Origines (2008), cette recherche s’appuie sur un dispositif empirique original qui permet d’explorer la place des expériences migratoires dans les parcours individuels à divers moments du processus migratoire. La comparaison entre différentes catégories de population met au jour la diversité des trajectoires migratoires au départ de la France métropolitaine, réelles ou envisagées, et de leurs déterminants. L’analyse combinée de ces processus de sélection et des effets d’un séjour à l’étranger sur les carrières professionnelles au retour en France apporte des éléments nouveaux sur le rôle des migrations dans la (re)production des inégalités sociales. Enfin, cette thèse montre comment considérer les mobilités passées et les possibles remigrations futures des immigrés affine notre compréhension des mécanismes d’intégration socioéconomique dans la société d’accueil

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT