Type
Periodical issue
Title
Souverainetés africaines
In
La Revue d’histoire du XIXe siècle
Author(s)
Editor
FR
Number
59
Pages
249 p.
ISSN
17775329
Keywords
Afrique, conquêtes coloniales, souverainetés africaines
Abstract
FR
Face au déni d’historicité dont le continent africain est trop souvent l’objet , les historiens de l’Afrique sont placés devant un défi en forme de paradoxe : il s’agit de mettre en évidence l’existence de formes d’organisation socio-politique relevant d’une histoire « universelle » pensée depuis l’Europe – l’État, la souveraineté, le territoire – sans pour autant en gommer les spécificités et la diversité telles qu’elles se manifestent dans les contextes africains. En effet, les savoirs sur l’Afrique sont longtemps restés tributaires de catégories forgées par l’anthropologie politique en contexte colonial, qui opposait sociétés « sans État » et formes d’organisation étatiques « primitives » ou « incomplètes », érigeant le continent africain en paradigme de l’altérité. Des États de toutes formes et de toutes tailles, des cités-États aux empires les plus étendus, y sont pourtant attestés par les sources écrites, endogènes et exogènes, par les sources orales et l’archéologie. La recherche historique désormais affranchie de la « bibliothèque coloniale » permet d’en retracer les trajectoires en interrogeant la place singulière qu’y occupe le xixe siècle, temps d’affirmation de la forme étatique, en continuité avec l’expérience politique africaine des siècles précédents, mais aussi, dans ses dernières décennies, moment de la confiscation des souverainetés africaines par une conquête coloniale qui les déqualifie tout en s’appuyant sur elles pour affirmer son autorité. Les auteurs dont les contributions sont réunies dans ce dossier entendent relever ce défi au prisme de la souveraineté, la catégorie la plus étroitement associée historiquement à la pensée politique européenne, mais aussi celle dont la consistance est la plus questionnée par la science politique contemporaine.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT