Type
Thèse de doctorat
Titre
La communication à l’ONU. Histoire et sociologie
Titre traduit
Communication at the United Nations. History and sociology
Auteur(s)
REGRAGUI Ismail - Centre de recherches internationales (Auteur)
DEVIN Guillaume - Centre de recherches internationales (Directeur de thèse ou mémoire)
Établissement de soutenance
Paris : Sciences Po - Institut d'études politiques de Paris
Pages
315 p.
Notes
Programme doctoral en Science politique, mention Relations internationales
Mots clés
ONU, Histoire, Sociologie
Résumé
FR | EN
Notre étude, à la fois exploratoire et synthétique, cherchera à répondre aux interrogations suivantes : pourquoi, comment et à qui l’ONU communique-t-elle ? En quoi la communication de l’ONU est-elle révélatrice des réalités politiques qui la traversent ? Pour répondre à ces questions, nous organisons notre étude autour de deux axes. Dans le premier, nous tentons une sociohistoire de la communication onusienne en commençant par une analyse métapolitique de la communication contemporaine (chapitre I). Ceci a pour but de comprendre le contexte dans lequel la communication onusienne est amenée, comme toute communication contemporaine, à évoluer. Nous cherchons ensuite à montrer la similitude des trajectoires communicationnelles entre Société des nations et ONU ainsi que la continuité sociohistorique qui les lie en la matière (chapitre II). Cela nous mène à une étude sociohistorique de la communication onusienne qui, selon qu’elle soit entendue comme programme politique ou comprise, au premier degré, comme un instrument de propagation d’idées et de symboles, n’a pas la même influence sur le continuum historique dans lequel l’ONU, comme toute institution, évolue (chapitre III). Dans le second axe, nous confrontons cette analyse globale et théorique à la réalité actuelle de la communication onusienne. D’abord, nous en analyserons de façon détaillée le fonctionnement en nous intéressant à sa cheville ouvrière, le Département de l’Information Publique (chapitre IV). Ensuite, nous étudions le rôle communicationnel du Secrétaire Général de l’ONU, qu’il s’agisse de la fonction politique ou des différents individus l’ayant incarnée (chapitre V). Enfin, nous nous focalisons aussi bien sur les limitations financières de la communication onusienne que sur le rôle de cette dernière dans la survie financière de l’ONU (chapitre VI). Cette étude nous apprend que bien que la communication ne permette pas de compenser les faiblesses organisationnelles et politiques de l’Organisation, elle en a tout de même les capacités, pour peu que celles-ci soient développées et utilisées de façon adéquate.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT