Type
Article
Titre
Union européenne : l’intérêt des Etats passe avant la solidarité
Dans
Alternatives économiques. Hors-série
Éditeur
Paris : Alternatives économiques
Numéro
122
Pages
26 - 27 p.
ISSN
12524999
Mots clés
Union européenne, solidarité, Covid-19
Résumé
FR
La crise liée au Covid-19, qui a ravivé les clivages entre plusieurs groupes de pays au sein de l’UE, a confirmé que la décision des Vingt-Sept ne peut plus se suffire du seul accord franco-allemand -- La crise liée au Covid-19 a ramené à l’avant-scène des débats publics la question de la solidarité entre Etats membres au sein de l’Union européenne. Lors des premiers signes de la pandémie en février 2020, le réflexe des Etats membres a été de se tourner d’abord vers des solutions nationales. Il est vrai que les questions sanitaires n’ont jamais fait partie des compétences explicites de l’Union. Les fermetures de frontières sont également intervenues dans l’espace Schengen sans véritable harmonisation entre Etats membres. Par exemple, l’Allemagne a très tôt instauré des contrôles avec ses voisins sans interdire complètement la libre circulation (notamment pour les travailleurs transfrontaliers). Au contraire, la Pologne et l’Autriche ont décrété une fermeture complète de leurs frontières aux autres Européens. Enfin, plusieurs Etats membres, dont la France, ont refusé au début de la pandémie de livrer du matériel médical à leurs voisins, par peur d’en manquer eux-mêmes...

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT