Type
Thèse de doctorat
Titre
Les États providence sont aussi des États membres : Comparaison des logiques nationales de l’européanisation des politiques de l’emploi en France et au Portugal
Titre traduit
European welfare States as Member States
Établissement de soutenance
Paris : Sciences Po - Institut d'études politiques de Paris
Pages
592 p.
Mots clés
european integration, europeanization, welfare state, comparative politics, intégration européenne, européanisation, état providence, politiques comparées
Résumé
FR | EN
Alors que la littérature académique sur les politiques de l’emploi se concentre sur les variables nationales du changement, cette recherche s’intéresse à la perméabilité des frontières nationales de l’action publique dans un contexte européanisé. En adoptant une approche interactionniste de l’européanisation, elle explique d’abord comment les institutions européennes ont défini un modèle, celui de la flexicurité, qui articule deux dimensions que les experts et les acteurs politiques ont longtemps considérées comme incompatibles : la flexibilité des marchés du travail et la sécurité des travailleurs. La recherche se penche ensuite sur la comparaison de deux cas nationaux, dont les systèmes de protection sociale étaient traditionnellement éloignés des cadres de la flexicurité, mais qui ont pourtant mis en œuvre des réformes qui vont dans le sens prescrit par les institutions européennes : la France et le Portugal. In fine, la thèse montre que les frontières nationales sont remises en cause mais n’ont pas disparu. Même s’il devient difficile d’agir de manière indépendante, les acteurs politiques nationaux mettent en œuvre des stratégies destinées à préserver leur autonomie.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT