Type
Article
Titre
« 你有freestyle吗 ? » (Est-ce que tu as du freestyle ?) Aux racines de la censure du hip-hop chinois : Aux racines de la censure du hip-hop chinois
Dans
Perspectives chinoises
Auteur(s)
AMAR Nathanel - (Auteur)
Éditeur
HK
Numéro
1/2
Pages
113 - 120 p.
ISSN
10219013
Mots clés
Chine, hip-hop, censure, médias
Résumé
FR
Le hip-hop chinois a récemment fait l’objet d’une couverture médiatique internationale importante. Des dizaines d’articles, de la BBC à l’Express en passant par le Time tentent d’expliquer l’étonnante censure du rap chinois voulue par les autorités communistes, après sa spectaculaire émergence ces dernières années dans les médias officiels. Le 19 janvier 2018, une courte dépêche de l’agence Sina indique que l’Administration générale de la presse, de l’édition, de la radiodiffusion, du cinéma et de la télévision (SAPPRFT), aurait par la voix de son responsable des relations publiques Gao Changli (高长力) interdit aux médias chinois de mettre à l’antenne des personnes tatouées (wenshen yiren 纹身艺人), des représentants de la culture hip-hop (xiha wenhua 嘻哈文化), des sous-cultures (ya wenhua 亚文化) et de la « culture de la démotivation » (sang wenhua 丧文化). Les invités des médias chinois doivent par ailleurs suivre des règles précises, ne pas « être en désaccord avec les règles du Parti, ne pas utiliser de langage vulgaire et ne pas avoir un niveau idéologique trop faible ». Que s’est-il donc passé pour que les autorités chinoises décident en l’espace de quelques semaines, de bannir le hip-hop des ondes nationales ? Avant de revenir aux origines de cette affaire, telle qu’elle a été rapportée par les médias chinois et internationaux, il nous faudra tout d’abord retracer l’histoire du hip-hop en Chine, de ses origines underground à sa récente commercialisation, ce qui nous permettra de mettre en évidence les mécanismes contradictoires de la censure par les autorités chinoises.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT