Type
Article
Titre
#NOTOXENOPHOBIA prend la rue à Johannesburg : De la répression étatique du mouvement au rassemblement autour d’une cause légitime
Auteur(s)
BOUYAT Jeanne - Centre de recherches internationales (Auteur)
MALAVOLTI Chloé - Centre de recherches internationales (CERI) (Auteur)
Volume
2016/1
Numéro
144-145
Pages
241 - 260 p.
ISSN
11560428
Mots clés
mobilisation, mouvements sociaux, Afrique du Sud, xénophobie, violence policière, mobilisation, social movements , South Africa, xenophobia, violent policing
Résumé
FR | EN
En 2015, l’Afrique du Sud a été à nouveau frappée par des attaques xénophobes, faisant écho aux événements de mai 2008. Cette violence a entraîné des protestations importantes dans le pays. Le texte porte sur les mobilisations anti-xénophobie survenues pendant cette crise. Il présente une ethnographie, illustrée de photographies, de la préparation, du déroulé et de la mise en récit a posteriori de trois marches organisées à Johannesburg. La première est un succès local qui initie le mouvement, et la troisième marque son apogée en suscitant un grand rassemblement d’ampleur nationale. Cependant, la deuxième est interdite la veille et violemment stoppée par la police à mi-parcours. À partir d’une description fine de ces séquences de manifestation sont identifiés trois moments du mouvement, au cours desquels l’anti-xénophobie devient successivement avant-gardiste, contestataire puis normalisée. Cette évolution de la cause permet de mieux comprendre le traitement différentiel des marches par l’État.
Contenu
<strong>Le retour des attaques xénophobes en Afrique du Sud<br> Analyser les « séquences de faits » de la crise au prisme de mobilisations anti-xénophobie<br> L’écriture du scénario</strong><br> Du scénario local et improvisé…<br> ... à la constitution d’une arène de contestation de l’ANC…<br> … et à la légitimation et normalisation de la cause anti-xénophobe<br> <strong>Le tournage</strong><br> Imposition de la cause anti-xénophobe en marchant<br> Volte-face du cortège face à la menace policière<br> Transformations politiques et urbaines par la foule en mouvement<br> <strong>Le montage<br> Conclusion : le traitement différentiel de l’anti-xénophobie de l’avant-garde, contestataire et normalisée</strong>
CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT