Type
Article
Titre
La United Kingdom Stem Cell Bank, Un petit espace stérilisé pour l'homme, un gigantesque espace multilatéral pour l'humanité
Auteur(s)
TOURNAY Virginie - (Auteur)
OTT M.-O. - (Auteur)
BEMME Doerte - Université de Montréal (Auteur)
ROUTELOUS Christelle - Centre de Recherches sur l'Action Politique en Europe (Auteur)
Éditeur
CA : Les Presses de l'Université de Montréal
Volume
42
Numéro
2
Pages
291 - 312 p.
ISSN
0038030X
Mots clés
santé publique, institutions, cellules souches, standardisation, transfert institutionnel, approche pragmatique
Résumé
FR | EN
L’objectif de cette contribution est d’étudier le lien entre l’organisation matérielle confinée de recherches émergentes autour du vivant, leur consolidation disciplinaire et le déploiement d’espérances collectives à grande échelle. Le cas d’étude est la United Kingdom Stem Cell Bank, décrite comme une architecture performative dotée d’une efficacité organisationnelle et jouant un rôle clé dans la gouvernance internationale de la manipulation des cellules souches embryonnaires humaines. L’enjeu consiste à montrer que la structuration de cet espace confiné et stérile, nécessaire au maintien des cellules souches embryonnaires humaines, est également celle d’un espace de coopérations multilatérales et internationalisées autour de ces produits biologiques. Pour étudier cette tension scalaire, la différenciation institutionnelle de la UK Stem Cell Bank est appréhendée comme une catégorie de mouvement d’individus, de produits biologiques et de données les concernant. En intégrant les perspectives récemment développées autour des policy transfer studies, cette contribution met l’accent sur le mouvement régulier, répété et centralisé de collecte de cellules d’origine humaine vers cet espace confiné, ainsi que sur les procédures d’étalonnage et d’enregistrement des données pour expliquer le succès de ce modèle local à grande échelle.
CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT