Type
Article
Titre
La nouvelle gestion publique et la prévention de la corruption : rupture ou continuité ?
Dans
Revue française d'administration publique
Éditeur
FR : Institut international d'administration publique
Volume
3
Numéro
175
Pages
661 - 676 p.
ISSN
01527401
Mots clés
Corruption, éthique publique, réforme de l’administration, organisations internationales, approches cognitives, politiques publiques internationales
Résumé
FR
Cet article compare deux programmes de réforme de l’État promus par les institutions internationales (principalement Banque mondiale et OCDE) à l’orée du xxe siècle : la nouvelle gestion publique et la lutte contre la corruption, et interroge les rapports qui existent entre eux, à partir d’une analyse des archives de ces organisations et d’entretiens avec des fonctionnaires internationaux. Aborder ces programmes de réforme sous un angle cognitif, tout en tenant compte des instruments d’action publique qui cristallisent ces idées en actions, permet de comprendre où ces programmes de réformes développés et diffusés par des institutions internationales se recoupent et où ils s’éloignent. Cette double approche permet de montrer que, malgré un discours de différenciation, les programmes de prévention de la corruption (notamment par la promotion de l’éthique publique) sont souvent présentés comme une réponse aux dérives et omissions de la nouvelle gestion publique – la première est pourtant bien l’héritière de la seconde, reproduisant le même appareillage théorique du Public Choice et des outils néo-managériaux similaires en vue d’atteindre un objectif nouveau.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT