Type
Partie de rapport
Titre
La mobilisation des catholiques contre Kabila : une mise en perspective
Dans
Observatoire international du fait religieux (bulletin n°17 - mars 2018)
Auteur(s)
FATH Sébastien - Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL) (Auteur)
Centre de recherches internationales (Editeur scientifique)
Éditeur
Paris : Centre de recherches internationales
Mots clés
République Démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, Eglise catholique
Résumé
FR
Dans les débats brûlants autour de la succession du Président Joseph Kabila au Congo RDC, l'Eglise catholique apparaît aujourd'hui en première ligne. Le 31 décembre 2017, puis le 21 janvier 2018 et le 25 février 2018, un Comité laïc de coordination a lancé des appels publics pour mobiliser la foule. L'objectif : que la rue contraigne le détenteur du pouvoir à passer la main, conformément à la Constitution. Le mouvement de mobilisation populaire demande que le chef de l’Etat confirme publiquement qu'il ne sera pas candidat à un troisième mandat. Il sollicite également la libération des prisonniers, en respect des accords de la Saint Silvestre, sous l’égide de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), fin 2016. Le CENCO joue sa crédibilité : il avait en effet obtenu du pouvoir l'organisation d'élections fin 2017, mais, au dernier moment, la commission électorale les a reportées au 23 décembre 2018 pour des raisons officiellement techniques (retard de recensement dans la province centrale du Kasaï), ouvrant la porte aux spéculations sur un maintien au pouvoir du Président Kabila. Après les manifestations du 31 décembre 2017 et du 21 janvier 2018, la dernière marche a connu moins de succès, mais a néanmoins été sévèrement réprimée, alors que 85 intellectuels francophones décidaient de lui apporter leur soutien...

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT