Type
Doctoral (Phd) thesis
Title
Legitimating Austerity: The Crisis of Welfare Capitalism in Southern Europe
Institution of defense
Paris : Sciences Po - Institut d'études politiques de Paris
Pages
409 p.
Notes
Thèse d'état
Abstract
EN | FR
Cette thèse propose une enquête sur la légitimation de l'austérité en Grèce, au Portugal et en Espagne, entre 2009 et 2016. La recherche prend pour point de départ la remise en cause de deux approches influentes de l'économie politique de l'austérité lors des crises de la zone euro. La première voit l'austérité comme une inévitabilité. Débiteuse de la littérature du « new politics » de l’État-providence, cette approche considère l’austérité dans le sud de l’Europe comme un impératif économique. La seconde approche, structurée par la littérature sur le « néolibéralisme disciplinaire », considère l’austérité comme une imposition externe aux pays du sud de l’Europe par une combinaison d’acteurs du marché et de puissances étrangères. Tandis que la première s'appuie sur des prémisses ontologiques qui conduisent à une naturalisation de faits politiques, la seconde ne parvient pas à saisir la complexité de la politique d'austérité au niveau national. Cette recherche propose une réinterprétation de l'austérité dans le sud de l'Europe comme un projet politique interprété et contesté aux niveaux national, international et transnational. L'enquête est guidée par la question suivante : comment l'austérité a-t-elle été légitimée comme réponse aux crises du sud de l'Europe des années 2010 ? À travers l'analyse qualitative d'un corpus substantiel de déclarations publiques, de débats parlementaires et de documents politiques, combinée à des statistiques descriptives et des entretiens semi-structurés, la thèse réalise un traçage interprétatif des processus de légitimation et de délégitimation de l'austérité dans les trois pays au cours de la période. La thèse explore la construction des récits de crise du sud de l'Europe et leur intégration dans la réponse à la crise, en particulier dans les programmes d'assistance financière conditionnelle négociés entre les pays et la Troïka de la Commission européenne, de la BCE et du FMI. Elle analyse ensuite l’évolution de l'austérité au fur et à mesure de la mise en œuvre des politiques et de l’observation de leurs résultats d'une part, et de l’institutionnalisation de la critique radicale du mouvement social contre l'austérité d’autre part. L'analyse approfondie des trois cas apporte un nouvel éclairage sur la manière dont ces crises ont été interprétées et sur les fondements discursifs de la légitimation de l'austérité comme seule réponse adéquate aux difficultés économiques du sud de l'Europe.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT