Type
Article
Titre
Illégalismes et droit de la société marchande, de Foucault à Marx
Dans
Multitudes
Éditeur
FR : Éditions Inculte
Numéro
59
Pages
142 - 151 p.
ISSN
02920107
Mots clés
Droit (Philosophie)
Résumé
FR
La propriété des biens immatériels, c’est-à-dire le droit pour les auteurs et leurs producteurs d’exclure les À partir d’une lecture critique de Foucault, cet article revient sur l’un des premiers textes de Marx, consacré au vol de bois mort, pour analyser les liens entre le régime pénal de la sanction du vol de bois et le régime civil de la transformation de la propriété, entre la production des illégalismes et les métamorphoses de la société civile. Il en tire une vision synthétique du patrimoine considéré comme un « corps juridique artificiel », avant d’apporter un éclairage saisissant sur l’incarcération de masse qui caractérise notre époque, où il suggère de voir un moyen de contrôler des populations paupérisées, caractérisées par un « patrimoine vide ».

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT