Type
Article
Titre
Quand l’État convoque la rue : La marche républicaine du 11 janvier 2015
Titre traduit
When the State calls the street
Dans
Gouvernement & action publique
Éditeur
FR : Presses de Sciences Po
Numéro
2
Pages
37 - 61 p.
ISSN
22600965
DOI
10.3917/gap.172.0037
Mots clés
attentats terroristes, cadre d’interprétation, État, exécutif, manifestation, mouvement social
Résumé
FR | EN
À contre-courant de la littérature sur les mouvements sociaux, qui envisage les manifestations comme un instrument de la société civile pour s’exprimer face au pouvoir, la marche républicaine du 11 janvier 2015 à Paris peut être vue comme une « manifestation d’État », au sens où ce sont les principaux acteurs de l’exécutif qui ont joué le rôle d’organisation du mouvement social. Certes, le choc représenté par les attentats et la vague d’émotion qui a submergé la population ont été des éléments favorables ; certes, l’initiative est venue des partis politiques et un député, organisateur officiel, a été l’une des chevilles ouvrières de ce grand rassemblement. Cependant, ce n’est qu’en regardant les actes, les gestes, les prises de parole et les discours des gouvernants que l’on peut réellement expliquer l’organisation et le succès de cette marche historique.

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT