Type
Thèse de doctorat
Titre
La modernité manquée du structuralisme : Une dynamique intellectuelle et sociale en France de 1945 à 1975
Établissement de soutenance
Paris : Université Paris IV Sorbonne
Notes
Thèse d'état
Mots clés
Structuralisme, entropie, Lévi-Strauss, Foucault, Lacan
Résumé
FR
Le structuralisme a été le grand espoir de modernisation des sciences humaines. Sous la houlette, principalement, de Claude Lévi-Strauss en ethnologie, de Jacques Lacan en psychanalyse, de Roland Barthes en sémiologie, de Louis Althusser en sociologie (marxiste) et de Michel Foucault en histoire et en philosophie, ce mouvement intellectuel prend, dans la France des années 1950-1960, une ampleur telle qu'il bouleverse le paysage intellectuel et remanie en profondeur l'Université française. Puis, à partir des années 1970, l'ambitieux programme s'effondre, plus rapidement encore qu'il ne s'était imposé, et nourrit au passage une position hypercritique à l'égard de la modernité. Un demi-siècle après, il est temps de revenir sur cette aventure intellectuelle pour en comprendre l'engouement ainsi que les raisons de l'échec ; mais également pour expliquer sous et angle la singularité française et ses conséquences, puisqu'elles trouvent des prolongements jusqu'à aujourd'hui.
CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT