Type
Article
Titre
Entretien non préstructuré, stratégie de recherche et étude des représentations. Ou : Peut-on déjà faire l’économie de l'entretien ‘non-directif’ en sociologie ?
Dans
Politix
Éditeur
FR : De Boeck
Volume
9
Numéro
35
Pages
189 - 206 p.
ISSN
02952319
Résumé
FR
Malgré le prestige dont elle jouit, la méthode de l'entretien dit "non-directif" a toujours fait l'objet de nombreuses critiques, plus ou moins "techniques", plus ou moins radicales: sa fiabilité, sa validité aussi bien que l'éthique et l'épistémologie qui l'inspirent sont mises en cause depuis l'origine. La réfutation à laquelle se livre Pierre Bourdieu dans la Misère du monde pourrait donc n'apparaître que comme un étape supplémentaire dans l'histoire de l'utilisation des entretiens "non-directifs" en sociologie. De fait, à ceux qui ont déjà recueilli et analysé des entretiens "non-directifs", le chapitre "Comprendre" donne à réfléchir. Contrairement à ce que la notion de "neutralité bienveillante" couramment associée à la méthode peut laisser supposer, réaliser puis analyser des entretiens dits "non-directifs" engage fortement le chercheur. Plus que beaucoup d'autres, cette méthode le confronte directement à la complexité et à l'intensité de la relation qui s'établit entre l'enquêteur et "l'enquêté", relation qu'il est amené à revivre aussi longtemps que dure l'analyse. En acceptant la démarche d'introspection qui est au principe du "non-directif", les personnes interrogées font bien plus qu'exprimer des opinions. Aussi est-il difficile de se départir d'une vive reconnaissance à leur égard, du fait de la confiance qu'elles témoignent en livrant à l'interprétation l'explication qu'elles-mêmes donnent de leur point de vue (...).

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT