Type
Article
Titre
Note sur la carrière d'Eugène Lerminier au Collège de France
Dans
Revue d'histoire des sciences humaines
Auteur(s)
AUDREN Frédéric - (Auteur)
NAVET Georges - Laboratoire d'études et de recherches sur les logiques contemporaines de la philosophie (Auteur)
Éditeur
FR : Presses Universitaires du Septentrion
Numéro
4
Pages
57 - 67 p.
ISSN
1622468X
Mots clés
Eugène Lerminier, chaire d’Histoire générale et philosophique des Législations comparées, Collège de France, historiographie juridique
Résumé
FR
Des trois titulaires de la chaire d'Histoire générale et philosophique des Législations comparées au Collège de France, Édouard Laboulaye est sans aucun doute le plus connu. Pierre Legendre, Olivier Motte et André Dautéribes ont largement contribué à sortir ce grand juriste libéral de l'oubli dans lequel l'historiographie l'avait abandonné. L'accession de Laboulaye au Collège de France constitue un moment privilégié de l'histoire de la science juridique. Elle apparaît comme une victoire significative au XIXème siècle des partisans de la rénovation méthodologique au sein des facultés de droit. Laboulaye condamne depuis plusieurs années la sclérose de l'enseignement juridique (...) Et Lerminier ? Il faut avouer que l’historiographie française a quelque peu négligé cette figure attachante de la science juridique du XIXème siècle. Deux études en langue étrangère lui ont pourtant été consacrées, sans toutefois faire sortir le personnage du purgatoire dans lequel la science juridique semble le maintenir. Ces travaux – fait intéressant – ne font pas usage des archives du Collège de France pour brosser le portrait de leur brillant sujet. Pourtant Lerminier est le premier titulaire de cette chaire d’Histoire générale et philosophique des Législations comparées, chaire instituée pour lui en mars 1831. [Premières lignes]

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT