Type
Numéro de périodique
Titre
Corruption dans la police ?
Dans
Cahiers de la sécurité
Auteur(s)
FAVAREL-GARRIGUES Gilles - (Directeur de publication ou de collection)
Éditeur
Paris : Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice
Pages
277 p.
ISSN
1774475X
Résumé
FR
En consacrant ce numéro des Cahiers de la sécurité intérieure à la corruption policière, l’Institut des Hautes Études de la Sécurité Intérieure manifeste sa volonté de faire progresser le savoir sur un problème qui demeure en France indéniablement méconnu. L’absence de recherches scientifiques sur cette forme de déviance est paradoxale à plus d’un titre. En premier lieu, les nombreux travaux consacrés à la compréhension de l’organisation policière, aux pratiques quotidiennes des agents, à la définition de leurs missions et aux moyens mis en oeuvre pour répondre aux injonctions hiérarchiques ont généralement négligé cette question, pourtant fondamentalement liée à l’autonomie dont disposent les représentants de la force publique dans leur activité. Par ailleurs, la perception de la corruption policière au sein de la société française est alimentée par de nombreuses oeuvres littéraires, cinématographiques et des enquêtes journalistiques qui sacrifient fréquemment à des approches satiriques ou sensationnelles. Il s’en dégage une image négative du policier, qui gagnerait à être corrigée par des travaux rigoureux cherchant à comprendre l’évolution historique, l’ampleur et les causes de ces pratiques illicites. On est enfin frappé de constater la disproportion de l’état des savoirs entre la France et les pays voisins où la question de la corruption est plus fréquemment problématisée, au sein et/ou en dehors de l’institution policière elle-même. Ce dernier constat justifie l’importance qu’ont décidé d’accorder les Cahiers à l’analyse de la corruption policière et de l’action menée à son encontre dans divers pays européens. Cela étant, si la réflexion y est certes plus avancée, elle demeure néanmoins fort contrastée. Les contributions soulignent dans leur ensemble la variété des définitions de la corruption policière, les difficultés liées à la connaissance des faits, l’hétérogénéité des pratiques selon le pays considéré, le corps d’appartenance de l’agent et le poste qu’il occupe au sein de la hiérarchie. Les recherches empiriques elles-mêmes révèlent leurs propres limites et demeurent en décalage avec les enjeux, plus symboliques que matériels, de ce phénomène...

CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT