Type
Doctoral (Phd) thesis
Title
Rejuvenating Communism: The Communist Youth League as a Political Promotion Channel in Post-Mao China
Translated title
Rajeunir le communisme: La Ligue de la Jeunesse Communiste comme voie d’ascension politique dans la Chine post-Maoïste
Author(s)
DOYON Jérôme - Centre de recherches internationales (CERI) (Author)
MENGIN Françoise - Centre de recherches internationales (Thesis advisor)
NATHAN Andrew J. - Columbia University (Thesis advisor)
Institution of defense
Paris : Sciences Po - Institut d'études politiques de Paris
Pages
388 p.
Notes
Programme doctoral en Science politique
Keywords
Party-State, Communism, China, Elite
Abstract
EN | FR
Comment l’Etat-Parti chinois renouvelle-t-il son élite et maintient-il sa cohésion dans la période post-Maoïste ? Il s’agit d’une question fondamentale pour comprendre l’évolution du système politique chinois. Or, les explications fournies par la littérature sur la question sont loin d’être satisfaisantes. J’aborde ces questions à travers une étude unique du rôle joué par la Ligue des Jeunesses Communistes dans le recrutement et la promotion des cadres de l’Etat-Parti depuis les années 1980. Je montre que du fait de la situation politique de l’après Révolution Culturelle et des besoins en jeunes soutiens de certains dirigeants, un système de « mobilité sponsorisée » s’est développé afin de renouveler l’élite politique chinoise. Des étudiants sont recrutés dès l’université et formés par les organisations de jeunesse du Parti. Ils sont alors placés sur une filière de promotion rapide, avec des opportunités de carrière et de formation uniques. Ce qui les conduit à des postes de dirigeants au sein de l’Etat-Parti. Par ailleurs, à travers les différentes étapes du processus de « mobilité sponsorisée », les jeunes recrues développent un rôle spécifique en tant que futurs cadres dirigeants et transforment leurs cercles de sociabilité. En conséquence, ils renforcent leur engagement politique et donc leur intérêt personnel à la survie du régime. Enfin, la nature décentralisée de l’Etat-Parti, et de ses organisations de jeunesse ; rend difficile pour les jeunes recrues d’établir des groupes cohésifs qui pourraient s’organiser contre l’Etat-Parti lui-même.

BIBLIOGRAPHIC QUOTE
EXPORT