Type
Partie ou chapitre de livre
Titre
Une histoire politique des projets
Auteur(s)
GRABER Frédéric - Centre de recherches historiques (CNRS/EHESS) (CRH) (Auteur)
GIRAUDEAU Martin - Centre de sociologie des organisations (Auteur)
Éditeur
Paris : Presses des Mines
Pages
247 - 274 p.
Mots clés
Planification, Innovation, Modernité, Néolibéralisme
Résumé
FR
Armés de ces enquêtes sur de multiples formes et formalismes de projets, nous pouvons reprendre avec un regard neuf les thèses historiques que nous évoquions plus haut. Chacune posait l’existence d’un âge des projets, soutenu par une définition étroite et un peu tautologique : les projets étaient à chaque fois ce qui dominait l’âge des projets. En revisitant ces thèses, nous montrons que l’idée d’un (ou de plusieurs) âge(s) des projets n’est pas convaincante si on l’entend comme une période où il y a des projets, par opposition à d’autres où il n’y en a pas. Nous montrons en revanche que ce qui apparaît d’un peu loin comme un âge des projets s’avère être surtout un moment de discussion des projets dans l’espace public (ou dans un espace professionnel spécialisé), une période (qui peut être très limitée ou au contraire assez longue) durant laquelle les projets deviennent particulièrement visibles parce qu’ils sont un objet de débat, un objet polémique. D’autres périodes sont plus silencieuses sur les projets, ce qui ne signifie pas que les formes-projets y soient moins nombreuses ou moins actives : aucune des thèses précédentes, par exemple, n’évoque le XIXe siècle comme un âge des projets, alors qu’il connaît une multiplication des formes-projets, ne serait-ce que dans le domaine colonial, les Travaux Publics, etc. (Premier paragraphe)
CITATION BIBLIOGRAPHIQUE
EXPORT